CHRONIQUE D’UN ETE de Jean Rouch et Edgar Morin (1961)

Mercredi 18 septembre à 18h – Cinémathèque de Jérusalem

Durée : 1h30

Avec Marceline Loridan, Régis Debray, Jean-Pierre Sergent

Paris, été 1960, Edgar Morin et Jean Rouch interviewent des parisiens sur la façon dont ils se débrouillent avec la vie. Première question : êtes-vous heureux ? Les thèmes abordés sont variés : l’amour, le travail, les loisirs, la culture, le racisme etc. Le film est également un questionnement sur le cinéma documentaire : cinéma-vérité et cinéma-mensonge. Quel personnage jouons-nous devant une caméra et dans la vie ?

ALGERIE, ANNEE ZERO de Jean-Pierre Sergent et Marceline Loridan-Ivens (1962)
Mercredi 18 septembre à 18h – Cinémathèque de Jérusalem

Durée : 40 min.

Documentaire sur les débuts de l’indépendance algérienne filmé au cours de l’été 1962 à Alger.
Le film fut interdit en France et en Algérie mais obtint le Grand prix du festival international de Leipzig en 1965.
Par amitié, la société de production Images de France leur envoya un opérateur, Bruno Muel, qui déclara plus tard : « Pour qui avait été appelé en Algérie (pour moi, 1956-58) participer à un film sur l’indépendance était une victoire sur l’horreur, le mensonge et l’absurde. Ce fut en outre le début de mon engagement par le cinéma. »