ATELIER UNIVERSITAIRE : Les écoles de mode en France

/ ATELIER UNIVERSITAIRE

Les écoles de mode en France

Le mardi 11 juin, 18h30

A l’Institut français de Tel Aviv

ENTREE LIBRE

modeUne rencontre organisée par le service Campus France, en charge de la promotion des études en France au sein de l’Institut français d’Israël

Vous aimez la mode et vous voulez en faire votre métier ? Pourquoi n’envisagez-vous pas de venir faire vos études en France, capitale mondiale de la mode ! Les écoles de mode en France ont une réputation internationale, en être diplômé constituera un atout sur votre CV en plus d’offrir un accès direct au marché européen.

L’équipe de Campus France organise une soirée d’information le mardi 11 juin 2019 à 18h30 sur les opportunités de formation dans le domaine de la mode en France. L’occasion idéale de s’informer sur les établissements enseignant la discipline, leurs programmes et débouchés. Venez poser toutes vos questions !  Vous découvrirez une large palette de formations et de métiers liée à l’univers de la création, de la mode et du textile (Esmod, Institut Marangoni, Institut français de la Mode (IFM), Ecole de Condé, Formamod,  Mod’art…).

La rencontre prévoit également un échange avec les alumni de ces écoles françaises.

Logo campus France

Offres de poste à pourvoir au Collège des Frères

Le Collège des Frères à Jaffa recherche pour la rentrée scolaire septembre 2019 :

  • un professeur de Français pour les classes du lycée.
  • un professeur de Mathématiques pour les classes du lycée.
  • un professeur de SVT pour les classes du lycée.
  • un professeur d’Histoire pour les classes du lycée.

Les professeurs doivent être qualifiés pour l’enseignement des matières demandées, leurs diplômes doivent être reconnus de l’éducation israélienne, avec le permis de travail ou bien la Teoudat horaah.

 Merci d’envoyer votre CV  à :  sectionsecondaire_freres_jaffa@yahoo.com

François-Xavier Fauvelle

/ RENCONTRE AVEC UN AUTEUR

L’Afrique ancienne

De l’Acacus au Zimbabwe. 20 000 avant notre ère – XVIIe siècle

Sous la direction de François-Xavier Fauvelle du Collège de France

Ed. Belin, 2018

FAUVELLE François-Xavier_tel

Rencontre le dimanche 26 mai à 19h30 dans l’auditorium de l’Institut français de Tel Aviv

Rencontre en français. 

L’histoire ancienne de l’Afrique, millénaire et plurielle, est celle d’empires et de villes, d’innovations techniques et artistiques, de vies nomades ou sédentaires, de mouvements de populations et de circulations d’idées. L’ouvrage de François-Xavier Fauvelle, L’Afrique ancienne, propose, de manière inédite, de découvrir l’histoire ancienne du continent africain. Il nous emmène sur les routes qui ont attiré les marchands grecs ou arabes dans les grandes capitales africaines, qui ont conduit les pèlerins sahéliens de Tombouctou à La Mecque, les diplomates nubiens de Dongola à Bagdad. L’histoire de l’Afrique est le fruit d’un balancement entre le temps court des acteurs et le temps long des profondeurs culturelles.

Loin des clichés, l’ouvrage dirigé par François-Xavier Fauvelle relève un défi : faire de toute trace une source d’histoire et nous présenter à la fois des sites archéologiques grandioses ou ténus, des écrits de moines ou de scribes royaux, des gravures et des peintures rupestres, des vestiges d’outils, des parures, des objets du culte ou de la vie quotidienne, des fragments de langues, des robes d’animaux domestiques ou encore des génomes de plantes, des paysages façonnés par l’homme, des événements remémorés.

Le livre est illustré par plus de 300 documents – photographies, cartes, relevés et dessins archéologiques. Cette somme unique réunit les meilleurs spécialistes au monde, quelquefois les seuls de leur domaine. La rencontre proposée par l’Institut français de Tel Aviv, en partenariat avec le Centre de Recherche Français de Jérusalem (CRFJ), permettra de réunir François-Xavier Fauvelle et cinq des contributeurs du livre : François Bon, Directeur du CRFJ, professeur de préhistoire, Claire Bosc-Tiessé, Chargée de recherches au CNRS, historienne et spécialiste de l’histoire de l’art éthiopien, en détachement à l’INHA, Marie-Laure Derat, Directrice de recherches au CNRS, spécialiste de l’Histoire et de l’archéologie de l’Éthiopie médiévale, Rédactrice en chef de la revue Afriques. Débats, méthodes et terrains d’histoire, Julien Loiseau, historien, spécialisé en Histoire du Proche-Orient médiéval, histoire de l’Islam et Clément Ménard, préhistorien, secrétaire scientifique du Centre français des études éthiopiennes.

L'Afrique ancienne_couvProfesseur au Collège de France, historien spécialiste de l’Afrique, auteur d’une douzaine d’ouvrages, François-Xavier Fauvelle est directeur de recherches au CNRS. Il a publié notamment une Histoire de l’Afrique du Sud (Seuil, 2006), Le Sauvage idéal, (Seuil, 2017) et Le Rhinocéros d’or : Histoires du Moyen Âge africain (Alma), Grand Prix des Rendez-vous de l’Histoire de Blois, paru en allemand (Beck), en italien (Einaudi) et en anglais (Princeton UP).

 

Eric Vuillard

/ RENCONTRE AVEC UN AUTEUR

Eric Vuillard – L’ordre du jour

(Editions Actes Sud, Prix Goncourt 2017)

Eric_Vuillard_B_05-2014_A.SavinRencontre le 15 mai à 19h30 dans l’auditorium de l’Institut français de Tel Aviv

L’Allemagne nazie a sa légende. On y voit une armée rapide, moderne, dont le triomphe parait inexorable. Mais si au fondement de ses premiers exploits se découvraient plutôt des marchandages, de vulgaires combinaisons d’intérêts ? Et si les glorieuses images de la Wehrmacht entrant triomphalement en Autriche dissimulaient un immense embouteillage de panzers ? Une simple panne ! Une démonstration magistrale et grinçante des coulisses de l’Anschluss par l’auteur de Tristesse de la terre et de 14 juillet.

Éric Vuillard, est écrivain et cinéaste. Il a réalisé deux films, L’homme qui marche et Mateo Falcone. Il est l’auteur de Conquistadors (Léo Scheer, 2009) récompensé par le Grand prix littéraire du Web – mention spéciale du jury 2009 et le prix Ignatius J. Reilly 2010. Il a reçu le prix Franz-Hessel 2012 et le prix Valery-Larbaud 2013 pour deux récits publiés chez Actes Sud, La bataille d’Occident et Congo ainsi que le prix Joseph-Kessel 2015 pour Tristesse de la terre, le prix Alexandre Viallate pour 14 juillet.

Rencontre en français.

En partenariat avec le Festival international du livre Mishkenot Sha’ananim, Jerusalem

Eric Vuillard sera l’invité du Festival international du livre Mishkenot Sha’ananim à Jérusalem pour deux rencontres en français (traduction en hébreu) :

  • Le 13 mai à 19h – rencontre animée par le journaliste Emmanuel HalperinEn savoir plus
  • Le 14 mai à 20h – rencontre animée par le journaliste Goël PintoEn savoir plus

770x180_new

Ruby Namdar

/ RENCONTRE AVEC UN AUTEUR

Ruby Namdar, La maison de ruines (Editions Belfond, 2018)

Traduction de l’anglais : Sarah Tardi

Ruby Namdar_© Beowulf Sheehan

Ph. Ruby Namdar © Beowulf Sheehan

Rencontre le 20 mai à 19h30 dans l’auditorium de l’Institut français de Tel Aviv

Foisonnant, érudit, baroque, évoquant rien moins que Saul Bellow, Tom Wolfe ou Philip Roth, un roman tout en excès et en humour, qui s’attaque aux épineuses questions de l’identité et de la religion, avec en fond une critique grinçante de l’Amérique d’aujourd’hui. Couronnée par le prix Sapir, une œuvre puissante, jubilatoire, mystique, un véritable morceau de bravoure littéraire.

La Maison de ruinesRuby Namdar est né et a grandi à Jérusalem, dans une famille juive iranienne. Son premier livre, Haviv (2000), a remporté le Israeli Ministry of Culture’s Award for Best First Publication. La Maison de ruines, son premier roman traduit en français, est lauréat du Sapir Prize, le plus prestigieux prix littéraire israélien.
Ruby Namdar vit actuellement avec sa femme et leurs deux filles à New York, où il enseigne la littérature juive. C’est un spécialiste des textes bibliques et talmudiques.

Rencontre en hébreu et en français animée par Dorit Shilo, traductrice et spécialiste de la littérature hébraïque. 

Festival Docaviv 2019

/ FILM DOCUMENTAIRE

Festival Docaviv 2019

La programmation française

Du 23 mai au 1e juin 2019

Cinémathèque de Tel Aviv et au-delà

Doc Aviv 2019_bannièrePour sa 21e édition, le festival Docaviv propose une programmation ecclectique de films documentaires venus du monde entier et notamment 9 films réalisés en France ou en co-production avec la France. Le festival se déroule comme chaque année à TelAviv. A ne pas manquer, du 23 mai au 1e juin.

Docaviv, le festival international du film documentaire de Tel-Aviv, est le plus grand festival de film entièrement consacré au documentaire en Israël. La 21ème édition du Festival Docaviv présentera 130 nouveaux films documentaires venus d’Israël et du monde entier. Son programme comprend cinq cadres de compétition, un programme spécial consacré au travail de cinéastes réputés, ainsi que des programmes spéciaux de musique, de culture et d’art. Durant les dix jours du festival, cette grande fête du film documentaire que propose le festival Docaviv s’étend de la cinémathèque de Tel Aviv à dix autres lieux différents à travers la ville. Voir l’ensemble de la programmation

La réalisatrice française Callisto Mc Nully sera l’une des invités d’honneur du festival, en partenariat avec l’Institut français d’Israël. Elle présentera son film “Delphine et Carole”.

/ Toute la programmation française : 

Nos défaites_webNOS DEFAITES

De Jean-gabriel Périot

Que nous reste-t-il de forces pour affronter le chaos du présent ?  « Nos défaites » dresse un portrait de nos rapports à la politique par un jeu de réinterprétation par des lycéens, d’extraits issus du cinéma post-68, associé à des interviews de ces jeunes acteurs. Comment appréhendent-ils le monde dans lequel ils grandissent et surtout, auraient-ils envie de le changer, de le détruire ou d’en construire un nouveau ? Projection le lundi 27.5, 15h30, Cinémathèque de Tel Aviv, salle 4. En savoir +

Delphine et Carole_webDELPHINE ET CAROLE

De Callisto Mc Nulty

Retour sur l’amitié et l’engagement de l’actrice française Delphine Seyrig et de la cinéaste suisse Carole Roussopoulos pour la création et la visibilité des films réalisés par des femmes. Projections le vendredi 24.5, 20h45, Cinémathèque de Tel Aviv, salle 2, et mercredi 29.5, 19h45, Cinémathèque de Tel Aviv, salle 4, en présence de la réalisatrice. En savoir +

selfie_webSELFIE

De Agostino Ferrente

Alessandro et Pietro, deux adolescents du quartier Traiano à Naples, se filment avec leurs téléphones portables pour raconter leur quotidien dans un quartier gangréné par la mafia, leur amitié et la tragédie de leur ami Davide tué par un carabinier à l’âge de 16 ans. Projections le 25.5, 21h15, Cinémathèque de Tel Aviv, salle 2, et dimanche 26.5, 17h, Cinémathèque de Tel Aviv, salle 4. Les deux projections se feront en présence du réalisateur. En savoir +

Le grand bal_webLE GRAND BAL

De Laetitia Carton

C’est l’histoire d’un bal. D’un grand bal. Chaque été, plus de deux mille personnes affluent de toute l’Europe dans un coin de campagne française. Pendant 7 jours et 8 nuits, ils dansent encore et encore, perdent la notion du temps, bravent leurs fatigues et leurs corps. Ça tourne, ça rit, ça virevolte, ça pleure, ça chante. Et la vie pulse. Projections le mardi 28.5, 11h45, Cinémathèque de Tel Aviv, salle 4, et le jeudi 30.5, 10h, Cinémathèque de Tel Aviv, salle 3. En savoir +

Aïlo_webAÎLO : UNE ODYSSEE EN LAPONIE

De Guillaume Maidatchevsky

Aïlo : une odyssée en Laponie raconte le combat pour la survie d’un petit renne sauvage, frêle et vulnérable face aux épreuves qui jalonnent sa première année. Son éveil au monde sauvage est un véritable conte au cœur des paysages grandioses de Laponie. Projections le jeudi 23.5, 10h45, Cinémathèque de Tel Aviv, salle 3, le samedi 25.5, 10h, Cinémathèque de Tel Aviv, salle 1 et le samedi 1er juin, 10h, au Musée d’art de Tel Aviv. En savoir +

la-ville-occulte_webLA VILLE OCCULTE

De Victor Moreno

Le rêve de la technique, mis en œuvre pour l’exploration de l’espace sidéral, a engendré aussi un mouvement inverse : l’ouverture au monde souterrain. Sous la cité moderne s’étend une vaste ossature de galeries, de tunnels, de tuyauteries, d’égouts, d’approvisionnement en lumière, en eau, en gaz, en électricité, des réseaux téléphoniques et de transports, des zones de loisir et des espaces de consommation… Une immense toile d’araignée sur laquelle repose, et de laquelle dépend, la ville visible. Un espace fonctionnel et indispensable, mais aussi un environnement symbolique, un domaine caché : l’inconscient de la ville. Projections le dimanche 26.5, 18h et le vendredi 31.5, 19h15, Cinémathèque de Tel Aviv, salle 2. En savoir + 

/ COURTS METRAGES

CONFINED SPACES

De Razzak^ukrainitz

Les réalisateurs, une femme juive et un homme musulman, tous deux laïcs, examinent la manière dont les religions définissent et confinent nos espaces – de l’extérieur et de l’intérieur. Projections le samedi 25.5, 12h45, Cinémathèque de Tel Aviv, salle 2, et mercredi 29.5, 10h30, Cinémathèque de Tel Aviv, salle 4. En savoir +

BUTOHOUSE

De Ila Bêka, Louise Lemoine

Un danseur de butoh se construit une maison. Travaillant seul sans aucun plan pour le guider, il laisse son corps et son esprit diriger le projet de construction. Projections le vendredi 24.5, 10h15, Cinémathèque de Tel Aviv, salle 2, et le samedi 1er juin, 16h15, Cinémathèque de Tel Aviv, salle 5. En savoir + 

DJO

De Laura Henno

Dans les Hauts de Mayotte, espace du secret, de la magie et de la fuite, hommes et chiens entretiennent un rapport filial, presque fusionnel d’espèces compagnes qui partagent un même territoire de transformation et d’autonomie. Smogi vit une relation particulière avec les chiens mais aussi avec la puissance des éléments, la nature et les esprits malins qui la peuple (les djinns). «Djo» croise différents régimes de croyance dans un syncrétisme sauvage où l’appel de la prière musulmane marque aussi le moment des retrouvailles avec les forces animistes et impures de la forêt. Projections le vendredi 24.5, 10h15, Cinémathèque de Tel Aviv, salle 2, et samedi 1er juin, 16h15, Cinémathèque de Tel Aviv, salle 5. En savoir +

Rétrospective Henri-Georges Clouzot

/ CINEMA

Rétrospective Henri-Georges Clouzot

A partir du 10 mai 2019

Dans les cinémathèques de Tel Aviv, Jérusalem et Herzliya

800 ס 350Les cinémathèques de Tel Aviv, Jérusalem et Herzliya consacrent une rétrospective des films du réalisateur français Henri-Georges Clouzot, maître du film noir, qui a mis en scène, dans des films devenus mythiques, Simone Signoret, Romy Schneider ou Yves Montand. Il est l’un des rares cinéastes au monde à avoir pu remporter dans sa carrière une Palme d’or (en 1953 au Festival de Cannes pour “Le salaire de la peur”), un Ours d’or (à Berlin pour “Le salaire de la peur”) et aussi un Lion d’or (Mostra de Venise, 1949, avec le film “Manon”).

Cette rétrospective sera l’occasion de voir ou de revoir, 4 films DCP dans leur version restaurée et 2 documentaires consacrés au cinéaste :

  • L’assassin habite au 21
  • Les diaboliques
  • Le salaire de la peur
  • Le mystère Picasso” (documentaire réalisé par Henri-Georges Clouzot avec Pablo Picasso, Prix du jury au festival de Cannes en 1956, déclaré “trésor national” par le gouvernement français)
  • “L’Enfer d’Henri-Georges Clouzot” de Serge Bromberg (documentaire)
  • “Le scandale Clouzot”, un film documentaire réalisé par Pierre-Henri Gibert, sur l’influence incontestable de Henri-Georges Clouzot sur les réalisateurs qui lui ont succédé. Le film offre un portrait de ce maître du suspense qui a su conjuguer grand spectacle et étude subtile des personnages. Projections le 22/5, 19h, à Tel Aviv, et le 29/5, 20h30, à Jérusalem.

LES DIABOLIQUES

LES DIABOLIQUES

Les_diaboliques_-2016-07-16-00h35m30s347Dans une institution destinée à l’éducation des jeunes garçons, Christina et Nicole, respectivement épouse et maîtresse du directeur Michel Delasalle, s’associent afin d’assassiner l’homme qu’ells ont fini par haïr. Mais quelques jours après leur méfait, le corps de Michel disparaît…

icon-reservezTEL AVIV, 14/5, 21h

JERUSALEM, 22/5, 18h

HERZLIYA, 8/6, 18h