Rétrospective Moshé Mizrahi

/ CINEMA

Rétrospective Moshé Mizrahi
A partir du 25 juin 2019
Cinémathèques de Tel Aviv, Jérusalem, Haïfa, Herzliya et Sderot
800 x 350

Les cinémathèques de Tel Aviv, Jérusalem, Haïfa, Herzliya et Sderot rendent hommage au réalisateur et scénariste israélien Moshé Mizrahi décédé en août 2018 en proposant une rétrospective de ses films, pour certains dans une version restaurée, avec l’aide de TF1 Studio et le soutien de l’Institut français d’Israël.

Moshé Mizrahi a fait tourner de grands noms du cinéma français, comme Bernadette Lafont, Claude Rich, Simone Signoret, Jean Rochefort, Jacques Dutronc, Pierre Richard, Jacques Villeret, ou Bernard Blier. Le pôle catalogue de TF1 Studio qui administre les droits cinémas de 1000 films dont certains de Moshé Mizrahi a naturellement voulu soutenir l’initiative des cinémathèques israéliennes en apportant son concours au processus de restauration de trois des films présentés – « Les Stances à Sophie », « Une jeunesse », « Le Client de la morte saison » – en coopération avec les Archives Israéliennes du Cinéma – Cinémathèque de Jérusalem.

/ LES FILMS

le client de la morte saison 800 x 350
LE CLIENT DE LA MORTE SAISON (1970)
Avec Hans Christian Blech, Claude Rich
Comédie Dramatique – 1h30
En Israël, un jeune Français occupe une chambre dans un hôtel qui appartient à un ancien nazi obsédé par son passé…
Nommé aux Golden Globe 1971 dans la catégorie Meilleur film en langue étrangère

les stances a sophie 800 x 350
LES STANCES A SOPHIE (1971)
Avec Micha Bayard, Bernadette Lafont, Michel Duchaussoy
Comédie Dramatique – 1h37
Céline, une jeune fille aux idéaux hippies, épouse Philippe, un homme d’affaires. Mais la vie tranquille d’un couple bourgeois n’est décidément pas pour elle…

rosa je t aime 800 x 350
ROSA JE T’AIME (1972)
Avec Michal Bat-Adam, Gabi Otterman, Joseph Shiloach
Comédie Dramatique – 1h12
A la fin du siècle dernier, Rosa vit dans le vieux Jérusalem. Elle recueille chez elle le jeune frère encore adolescent de son mari, qu’elle devra plus tard épouser selon la tradition.
Nommé aux Oscar 1973 dans la catégorie Meilleur film étranger
3 nominations au Festival de Cannes 1972 (Grand prix, Prix du jury et Prix de la mise en scène)

la maison de la rue chelouche 800 x 350
LA MAISON DE LA RUE CHELOUCHE (1973)
Avec Gila Almagor, Ofer Shalhin, Michal Bat-Adam
Comédie Dramatique – 1h50
L’arrivée d’une famille sépharade d’Alexandrie en 1946 en Israël pendant des années décisives pour la création de l’Etat et l’histoire d’un adolescent de l’époque, de ses rapports avec sa mère, de leur installation dans un faubourg de Tel-Aviv.
Nommé aux Oscar 1974 dans la catégorie Meilleur film étranger

les fille a papa 800 x 350
LES FILLES A PAPA (1974)
Avec Shaike Ophir, Zaharira Harifai, Joseph Shiloach
Drame – 1h33
4 nominations au Festival de Cannes 1974 (Grand prix, Prix du jury, Prix du jury œcuménique et Grand Prix International du Festival)

la vie devant soi 800 x 350
LA VIE DEVANT SOI (1977)

Avec Simone Signoret, Geneviève Fontanel, Abder El Kebir
Comédie dramatique – 1h35
L’histoire de Mme Rosa, vieille habitante de Belleville, et de ses protégés, les mômes, dans un milieu difficile ou Arabes, Noirs, Juifs se côtoient.

Oscar du Meilleur film étranger en 1978
César de la Meilleure actrice pour Simone Signoret
Nommé pour le Golden Globes du Meilleur film en langue étrangère en 1978

chère inconnue 800 x 350
CHERE INCONNUE (1979)

Avec Delphine Seyrig, Simone Signoret, Jean Rochefort
Drame – 1h40
Louise, dévouée à son frère paraplégique, souffre cependant de sa solitude affective. Elle passe une petite annonce dans un journal local, mais c’est un frère qui, sans le savoir, lui répond.
Nommé aux Césars 1981 dans la catégorie Meilleure actrice dans un second rôle pour Delphine Seyrig

une jeunesse 800 x 350
UNE JEUNESSE (1983)
Avec Patrick Norbert, Ariane Lartéguy, Jacques Dutronc
Comédie dramatique – 1h40
L’itinéraire d’un jeune couple en marge, entre la France, la Suisse et l’Angleterre.

everything we say goodbye 800 x 350
EVERY TIME WE SAY GOODBYE (1986)
Avec Tom Hanks, Cristina Marsillach, Benedict Taylor
Romance – 1h38
Pendant la seconde guerre mondiale, un aviateur américain qui sert dans la Royal Air Force se trouve à Jérusalem. Il tombe amoureux de Sarah, une jeune juive sépharade, qui partage son sentiment. La famille de cette dernière ne voit pas d’un très bon œil cette relation naissante…

mangeclous 800 x 350
MANGECLOUS (1988)
Avec Pierre Richard, Jacques Villeret, Bernard Blier
Comédie dramatique – 1h58
Mangeclous, Saltiel, Salomon, Mattathias et Michael sont juifs, francais, naïfs, et surtout bons à rien. Ils reçoivent un chèque et une carte, sensé les aiguiller dans une recherche au trésor.

warburg 800 x 350
WARBURG : UN HOMME D’INFLUENCE (1992)
Avec Sam Waterston, Julian Glover
2h30
L’un des Warburgs – une famille de riches banquiers juifs allemands – émigre en Grande-Bretagne juste avant la Seconde Guerre mondiale. Une mini-série en trois parties.

Femmes 800 x 350
FEMMES (1996)
Jérusalem au début du siècle. L’empire ottoman (Les Turcs) occupe la Palestine, Juifs, Arabes et Chrétiens vivent côte à côte dans un esprit de tolérance mutuelle. Un rabbin célèbre pour sa sagesse et son érudition est marié depuis 14 ans à Rebecca. Leur union n’a cependant engendré aucun enfant. Par amour pour son mari, et afin de lui assurer une progéniture, elle s’inspire de la Thora pour le convaincre de prendre une seconde épouse, qu’elle lui choisit, et qui pourra lui donner une descendance. Jacob se marie donc en grande pompe une seconde fois avec Sultana, une belle et jeune femme de 18 ans. Mais Rebecca sent qu’elle s’est piégée elle-même, car elle est dévorée par le démon de la jalousie, et cette union à trois est vouée à l’échec.

week end en galilee 800 x 350
WEEK-END EN GALILEE (2007)
Avec Hanna Meron, Oded Teomi, Sharon Alexander
Comédie dramatique – 1h33min
Avner, professeur d’arts réputé et sa jeune épouse Ilana, viennent visiter la ferme familiale dirigée par Rachel et Shouki (ses enfants d’un premier mariage) et Menahem (le frère de sa défunte première épouse). Avner est souffrant. Rachel appelle Joel, un médecin et ami de la famille. Joel et Ilana entretiennent une relation secrète. Menahem est amoureux d’Ilana et Rachel a des sentiments pour Joel. Le film, inspiré de la pièce Oncle Vania de Tchekhov, est avant tout une histoire israélienne.

Christian Lequesne

/ CONFERENCE

L’Union européenne échappera-t-elle à la désintégration ? – Christian Lequesne 
Lundi 10 juin à 19h30
Institut français de Tel Aviv
Christian Lequesne

Depuis 2009, l’Union européenne a fait face à une série de crises sans précédent : crise de la dette publique dans les pays d’Europe du sud, crise due à l’arrivée d’un million de réfugiés en provenance de Syrie, crise de l’adhésion dans un Etat membre –la Grande Bretagne- dont le peuple a décidé par référendum de retrouver sa pleine souveraineté.

Ces crises ont politisé le débat sur l’Europe dans tous les Etats membres, alimentant une polarisation plus grande que dans le passé entre des forces politiques libérales pro-intégration et des forces populistes/nationalistes anti-intégration. Ce nouveau paysage politique était particulièrement présent dans la campagne des élections européennes de mai 2019, sans que les forces anti-intégration aient réussi à les gagner complètement. Une majorité des sociétés européennes reste attachée à la poursuite de l’Union européenne. La question d’avenir est de savoir si cet attachement permettra simplement de sauver les acquis ou de se réformer autour de nouveaux thèmes comme la lutte contre le changement climatique, la sécurité des aliments ou encore la défense.

Christian Lequesne 

Christian Lequesne est diplômé de Sciences Po Strasbourg et du Collège d’Europe à Bruges. Il obtient ensuite le doctorat en science politique et l’habilitation à diriger les recherches à Sciences Po, sous la direction du Professeur Alfred Grosser. De septembre 1986 à septembre 1988, il a été assistant au Département des études politiques et administratives au Collège d’Europe à Bruges, Belgique. Entré à Sciences Po en octobre 1988, il a été directeur adjoint du CERI d’octobre 2000 à décembre 2003, puis directeur du CERI de janvier 2009 à janvier 2014. Il a également dirigé le Centre français de recherche en sciences sociales (CEFRES) à Prague de janvier 2004 à août 2006, a été titulaire de la chaire Sciences Po-LSE à la London School of Economics (LSE) de septembre 2006 à août 2008, membre (et vice-président) du conseil de direction de Sciences Po de 2007 à 2013. Depuis 2015, il est “visiting professor of honor” au Département des sciences sociales de l’Université Charles de Prague.

Co-rédacteur en chef de European Review of International Studies (Editions Barbara Budrich), membre du comité de rédaction de Journal of European Integration et de Perspectives (Prague), des conseils scientifiques de Politique européenne, Etudes européennes, Christian Lequesne est aussi chroniqueur régulier au quotidien Ouest France sur la politique européenne. Il est co-président (avec F. Villeroy de Galhau) du groupe de veille France-Allemagne de l’Institut Montaigne, membre du conseil scientifique de la Fondation Robert Schuman, de l’Institut für Europäische Politik de Berlin et de l’Institut finlandais des relations internationales. Il est titulaire de la médaille des sciences sociales F. Palacky de l’Académie des sciences de la République tchèque et chevalier dans l’ordre des Palmes académiques.

FESTIVAL D’ISRAËL 2019

/ SPECTACLE VIVANT
Quatre spectacles français à ne pas manquer !

PERFORMANCE. Put your heart under your feet… And walk ! / à Elu
Steven Cohen (Conception)
Jeudi 6 juin à 21h30 et Vendredu 7 juin à 15h30 – Théâtre de Jérusalem
***
DANSE. Robyn Orlin – And so you see… our honourable blue sky and ever enduring sun… can only be consumed slice by slice…
Solo interprété par Albert Silindokuhle Ibokwe Khoza
Jeudi 6 juin à 22h45 et vendredi 7 juin à 14h – Théâtre de Jérusalem
***
PERFORMANCE.
La nuit des taupes

Philippe Quesne (Conception, scénographie et mise en scène)
Jeudi 13 juin à 21h30 – Théâtre de Jérusalem
L’après midi des Taupes
Vendredi 14 juin à 13h – Théâtre de Jérusalem

באנר פסטיבל ישראל 19

Le Festival d’Israël est l’un des grands rendez-vous culturels du pays et aura lieu cette année du 30 mai au 15 juin 2019. Il s’agit d’un événement printanier s’étalant sur trois semaines, durant lequel les professionnels du spectacle israéliens croisent des artistes venus des quatre coins du monde et la France cette année est présente avec trois spectacles exceptionnels soutenus par l’Institut français d’Israël.

C’est un festival d’oeuvres classiques qui côtoieront des pièces avant-gardistes ou contemporaines, avec une large variété de performances musicales, théâtrales et artistiques – notamment l’art vidéo – des avant-premières israéliennes et des performances familiales.

PERFORMANCE. Put your heart under your feet… And walk ! / à Elu
Steven Cohen (Conception)
Steven 600 x 300

Le performeur et plasticien sud-africain Steven Cohen se livre à une bouleversante cérémonie funéraire en mémoire de son compagnon danseur, Elu, décédé après vingt ans de vie commune.
Juché sur d’improbables talons cercueils, soutenu par de vertigineuses béquilles, le performeur en quête d’absolu chemine tantôt entre des chaussons de ballerines, tantôt à travers les images sanguinolentes de bêtes agonisantes, filmé en tutu blanc. Plongée dans les abysses d’un monde entre les vivants et les morts, la cérémonie se veut crue et cathartique.

Conception, mise en scène, chorégraphie, costumes et interprétation :  Steven Cohen
Musique :  Joseph Go Mahan The Desperate Ones, Leonard Cohen It Seemed the Better Way, Marianne Faithfull Boulevard Of Broken Dreams
Lumière : Yvan Labasse
Technique & régie vidéo : Baptiste Evrard
Coproduction : Cie Steven Cohen, Festival Montpellier Danse 2017, humain Trop humain – CDN à Montpellier, Dance Umbrella à Johannesburg (Afrique du Sud), Aide aux projets de la Drac Nouvelle Aquitaine

DANSE. Robyn Orlin – And so you see… our honourable blue sky and ever enduring sun… can only be consumed slice by slice… 
Solo interprété par Albert Silindokuhle Ibokwe Khoza
Robyn 600 x 300

Chorégraphe sud-africaine vivant à Berlin, Robyn Orlin a été rattrapée par son pays d’origine. Choquée par une politique post-apartheid qui ferme les yeux sur des actes anticonstitutionnels, elle s’insurge dans “And so you see… our honourable blue sky and ever enduring sun… can only be consumed slice by slice”… Devant la recrudescence de l’homophobie, la chorégraphe s’est mise à l’écoute des jeunes confrontés à ces violences. À 61 ans, Robyn, la blanche, a créé un solo sur mesure pour Albert Ibokwe Khoza, un jeune de 25 ans, danseur, acteur et guérisseur. Homosexuel noir avec un corps voluptueux aux formes féminines, le jeune homme est un irrésistible performer.

Conception : Robyn Orlin
Solo : Albert Silindokuhle Ibokwe Khoza –
Costumes : Marianne Fassler –
Lumière : Laïs Foulc
Coproduction : City Theater & Dance Group, Damien Valette

PERFORMANCE.
Philippe Quesne 600 x 300
La nuit des taupes

Philippe Quesne (Conception, scénographie et mise en scène)
L’univers plastique imaginé par Philippe Quesne crée une poétique du souterrain à la frontière entre la mauvaise réputation des lieux – l’enfer – et le bonheur apaisant du refuge à l’abri de la vitesse du monde. Des grottes protéiformes, des glissades, une mise au monde, des moments de tendresse, quelques coups de pioches et des rochers qui roulent, des grognements et un concert live, La Nuit des taupes est une immersion en forme d’opéra-rock dans les abysses de la fiction.

L’après midi des Taupes
L’Après-midi des taupes est la version jeune public de La Nuit des Taupes, Philippe Quesne emmène les enfants sous la terre… Et quoi de plus fertile pour l’imagination qu’un sous-sol habité de taupes géantes ? Jouée dans le même décor que La Nuit des taupes, cette version promet aux jeunes spectateurs un voyage presque au centre de la terre, sous la forme d’un conte ludique.

Mise en scène : Philippe Quesne
Avec : Yvan Clédat, Jean-Charles Dumay, Léo Gobin, Sébastien Jacobs, Erwan Ha Kyoon Larcher, Thomas Suire, Gaëtan Vourc’h
Assistante scénographie : Élodie Dauguet
Costumes : Corine Petitpierre

Benny Pearl

בני פרל תמונהBenny Pearl
Rabbi Dr. Benny Pearl is the Head of the Yeshiva for Arts and Sciences, Bar-Ilan, Tel Aviv.
The yeshiva under his leadership is a unique institution in which art studies and Jewish studies are combined.
He also engages in consulting and structuring processes in educational institutions and social organizations, and lectures in the fields of Jewish studies and Hasidism.
In his academic research, Benny Pearl shows how modern theories, especially dialogical philosophy and critical theories, can be used to clarify issues in the Talmud.
Rabbi Dr. Benny studied in the past under Rabbi Shagar, teaches his writings, lectures on the philosophy of Rabbi Shagar, and leads discussion groups according to Rabbi Shagar’s philosophy.

Hadas haya Halevy

FB_IMG_1557492714725Hadas haya Halevy
Hadas haya Halevy, graduate of the “Revivim” program, Hebrew University of Jerusalem. Halevy is a form tutor at a high-school, where she also teaches Bible and History.  In addition, Halevy is also a holistic psychotherapist and parent counselor. Her research focuses on the Hebrew concept in the works of Manitou.

Yaron Gilat

IMG_8385Yaron Gilat
Dr. Yaron Gilat. Born in Israel, 46 years old, a psychiatrist and director of the adult out patient clinic at the Y.Abarbanel mental health center. Graduate of the advanced study program of the Winnicott Center in Israel, a student in the Lacanian Network and member of the Israeli group of the new Lacanian school (GIEP-NLS). His articles on social, political, psychoanalytic, medical and mental health issues were published in Ha’aretz newspaper and his book “A Red Bouquet of Disintegration” was recently published by Pardes Press.

Yossef Schwartz

Workshope-Dec 2012-009Yossef Schwartz

Prof. Yossef Schwartz is the head of the School of Philosophy, Linguistics and Science Studies at Tel Aviv University since 2016. He is Professor of medieval and early modern Intellectual history at the Cohn Institute for the History and Philosophy of Science and Ideas at and was the director of the Institute from 2009 until 2015. He held the Martin Buber Chair for Jewish philosophy of religion at the department of evangelical theology, Goethe University of Frankfurt/Main, 2000-2002. He is the winner of an ERC Research Grant, dedicated to the study of the translation of “Latin philosophy into Hebrew” and an ISF Research Grant, dedicated to Christian Hebraism and Christian Cabbala. His present GIF project, together with prof Andreas Speer from the Thomas Institute in Cologne is dedicated to “Arabic-into-Hebrew-into-Latin: The Latin Translation of Maimonides’ Guide. Critical Edition, History and Cultural Context“.
His Research Interests includes Social history of Knowledge; Medieval science (cosmology, psychology, medicine); Medieval Institutions of Knowledge, Translations, Migration of Knowledge; Medieval and Early Modern Christian Hebraism and Christian Kabbala; Jewish Hebrew reception of Scholastic ideas; Mysticism and Vernacular Theology.
His publications include: To Thee is silence praise”: Meister Eckhart’s reading in Maimonides’ Guide of the Perplexed, Tel Aviv 2002 [Hebrew]; (with Volkhard Krech eds.), Religious Apologetics – Philosophical Argumentation [Religion in Philosophy and Theology, Vol. 10], Tübingen: Mohr Siebeck Verlag, 2004; (with Alexander Fidora, Harvey Hames eds.), Latin-Into-Hebrew: Studies and Texts, volume 2: Texts in Contexts, Leiden: Brill 2013.

 

Anne Siegetsleitner

NDP19_Anne Siegetsleitner Copyright Foto August, Salzburg

Copyright Foto August, Salzburg

Anne Siegetsleitner
Anne Siegetsleitner is Professor of Practical Philosophy at the University of Innsbruck. Her work focuses on ethics, social and political philosophy with a special interest in information ethics and bioethics. She is author of the monograph Ethik und Moral im Wiener Kreis. Zur Geschichte eines engagierten Humanismus.  For further information, visit : www.siegetsleitner.net

Annie Vigier, Franck Apertet

Lesgensd_Uterpan.Photo.Dominique Mathieu. Courtesy.les gens d_Uterpan

Photo.Dominique Mathieu

Annie Vigier, Franck Apertet 
les gens d’Uterpan
Annie Vigier est née en 1965 et Franck Apertet en 1966. Ils vivent et travaillent à Paris. Associés depuis 1994 sous le générique les gens d’Uterpan, ils ont inauguré
un processus de création qui progressivement a dépassé le strict champ chorégraphique. Leur travail passe entre autre par une prospection des limites du
corps et de la représentation. Cette démarche opère une redéfinition de la pratique du danseur et de sa fonction d’interprète. En intervenant dans différents
cadres d’exhibition ou en s’y adaptant ils formulent de nouvelles modalités d’apparition, de production et de lecture de la danse. Cette interprétation de
la présence physique exacerbe les places qu’occupent le spectateur et le chorégraphe dans ces processus. Initiée dans des collaborations innovantes entre
opérateurs culturels de secteurs différents leur démarche intègre l’assemblage économique en tant que composante artistique. Le secteur des arts plastiques
s’engage sur ce travail dans un partage de point de vue et de réponses apportées.
Leur travail a été présenté (sélection) : Biennale d’art contemporain de Lyon 2007 (France), Project Arts Centre, Dublin (Irlande), Tate Modern et ICA, Londres
(Royaume Uni), Festival Ardanthé, Vanves (France), Kunsthalle Basel, Bâle (Suisse), VI Festival de performance, Cali (Colombie), Galeria Vermelho, Sao Paulo
(Brésil), Muzeum Sztuki Nowoczesnej Warszawie, Varsovie (Pologne), Théâtre du Saulcy, Metz (France), Kunsthaus Graz – Universalmuseum Joanneum, Graz
(Autriche), CAC Brétigny, (France), Biennale d’art contemporain de Berlin 2008 et 2010 (Allemagne), Festival Faits d’hiver, Paris (France), Nam June Paik Art
Center, Yongin (Corée), Théâtre de La Balsamine, Bruxelles (Belgique), White Box gallery, New York (Etats-Unis), Festival stromereien, Zurich (Suisse), Space18 –
Bund18, Shanghai (Chine), Festival Body and Mind, Varsovie (Pologne), MSU Zagreb (Croatie), LaM, Villeneuve d’Ascq (France), Casino Luxembourg
(Luxembourg), CAC Vilnius (Lituanie), Muzeum Sztuki, Lodz (Pologne), Tanzquartier, Vienne (Autriche), Arnolfini Arts Center, Bristol (Royaume Uni), La
Kunsthalle, Mulhouse (France), MAC de Lyon (France), Museion, Bolzano (Italie), Palais de Tokyo, Paris (France), The Chocolate Factory, New York (USA), YAY!
Gallery & au Museum Center, Bakou (Azerbaïdjan), Biennale Internationale Sinopale5, Sinop, (Turquie), MAXXI, Rome (Italie), 3ème Biennale Industrielle d’Art
Contemporain de l’Oural, Ekaterinbourg (Russie), Museumcultuur Strombeek/Gent, Cultuurcentrum Strombeek (Belgique), National Gallery à Prague
(République Tchèque), Centre Pompidou, Paris (France), Musée d’Art Moderne de la Ville de Paris (France), ACT Festival for Independent Theatre, Sofia
(Bulgarie), Ming Contemporary Art Museum, Shanghai (Chine), documenta 14, Athènes (Grèce) et Cassel (Allemagne), Institute of Contemporary Art –
Dunaújváros (ICA-D) (Hongrie), Singapore Airlines Theatre (Singapour), Fundação Iberê Camargo (Brésil), Art City Bologna (Italie), Festival Close Encounters
Vol.2 (Copenhague)…

Annie Vigier et Franck Apertet (les gens d’Uterpan) sont représentés par la galerie Salle Principale (Paris) www.salleprincipale.com

Ruth Anderwald and Leonhard Grond

© eSel

© eSel

Ruth Anderwald and Leonhard Grond: Born in 1976 + 1977 in Graz, Austria, they have been working as an artist duo since 1999 in the fields of photography, experimental film, artistic research, and art in public space. Since 2012 the artists have been curating the nomadic screening and discussion series HASENHERZ that visited Kulturzentrum bei den Minoriten Graz, Whitechapel Gallery London, Kunsthalle Vienna, Videonale Bonn, and Center for Contemporary Art, Tel Aviv. Already HASENHERZ takes inspiration from Arnold Schönberg’s Society for Private Musical Performances, founded 1918 in Mödling, Austria. Anderwald + Grond’s works were shown internationally, e.g. at Kunsthaus Graz; U-jazdowksi Castle Warsaw; Centre Pompidou Paris; Tate Modern, London; Whitechapel Gallery, London; Herzliya Museum of Contemporary Art; Himalayas Art Museum Shanghai; Museum for Applied Arts, Vienna, and CCA-Center for Contemporary Art, Tel Aviv. www.anderwald-grond.at