FESTIVAL DU FILM FRANÇAIS 17e ÉDITION

/ CINEMA

La 17e édition du Festival du film français en Israël arrive chez vous grâce au service VOD de YES et aux Cinémas Lev

A partir du 1er avril

800x350

Le Festival du film français – 17e édition, co-organisé par la société Eden Cinéma et l’Institut français d’Israël, a pu recevoir le soutien de YES et des cinémas Lev pour permettre au public israélien et aux francophones d’Israël de profiter du festival sans sortir de chez eux !

Une sélection de films qui devaient initialement être présentés en salles dans le cadre du festival seront disponibles via le service VOD de YES à partir du 1er avril au prix de 24,90 NIS par film (pour rappel, le prix d’un billet en salle est de 40 NIS).

Seront disponibles via le service VOD de YES à partir du 1er avril :

// LONGS-METRAGES

// ANIMATION : Dilili à Paris de Michel Ocelot

// CLASSIQUE : Tirez sur le pianiste de François Truffaut- Hommage à Charles Aznavour

Ph. Dilili à Paris de Michel Ocelot

Ph. Dilili à Paris de Michel Ocelot

Le service VOD de YES, en partenariat avec les cinémas LEV, va plus loin puisque, dans le cadre du festival, seront également accessibles une soixantaine d’autres films français sortis ces dernières années dont The artist de Michel Hazanavicius (5 Oscars en 2012 dont celui du meilleur film et du meilleur acteur pour Jean Dujardin), Le concert de Radu Mihaileanu, Renoir de Gilles Bourdos, Rodin de Jacques Doillon, Une nouvelle amie de François Ozon, Amour de Michael Haneke, Radin ! de Fred Cavayé et plus encore.

Ph. Chambre 212 de Christophe Honoré

Ph. Chambre 212 de Christophe Honoré

Les films sont projetés en langue française, sous-titrés en hébreu.

Ph. J'irai où tu iras de Géraldine Nakache

Ph. J’irai où tu iras de Géraldine Nakache

CAFE DES SCIENCES : L’ADN : le disque dur du futur ?

/ CAFE DES SCIENCES

“L’ADN : le disque dur du futur ?”
Une discussion animée par Zohar Yakhini, professeur au Technion.

[23.03.2020] En raison des restrictions mises en place pour éviter la propagation du coronavirus, le Café des Sciences donné par le Professeur Zohar Yakhini, initialement prévu le 25 mars 2020, est repoussé à une date ultérieure. Nous ne manquerons pas de vous tenir informés du prochain évènement scientifique organisé par l’Institut français.

Café des sciences_évT FB_#11A l’occasion de la 11ème édition du Café des Sciences, l’Institut français d’Israël vous invite à découvrir comment il sera un jour possible de stocker l’intégralité de vos données dans quelques microgrammes d’ADN. Rejoignez-nous lors d’une soirée en compagnie d’un spécialiste du sujet, le professeur Zohar Yakhini, le mercredi 25 mars à 19h30 à l’Institut français, 7 Boulevard Rothschild, Tel-Aviv.

Pour ceux qui auraient manqué les précédentes éditions du Café des Sciences, le concept est simple: décortiquer un sujet scientifique dans un lieu convivial où passionnés de science, curieux ou profanes peuvent discuter de sujets scientifiques vulgarisés avec des chercheurs et universitaires experts du domaine. Ainsi, après s’être intéressés entre autres à la matière noire, aux planctons et à la musique, cette onzième édition se concentrera sur le stockage de données sur des brins d’ADN. Cette technologie digne d’un film de science-fiction est bien réelle et sera peut-être la seule façon de répondre à la demande grandissante de stockage des données.

Aujourd’hui, plus de 2.5 milliards de gigabits de données sont créées dans le monde chaque jour. Afin de conserver vos photos, vidéos et tweets, les géants de l’Internet investissent des milliards de dollars dans des installations titanesques, extrêmement énergivores et demandant un entretien permanent. Avec l’arrivée sur Internet des pays émergents et la banalisation des services en ligne, cette demande augmente exponentiellement chaque année.

L’équipe du Prof. Zohar Yakhini cherche à développer des techniques de stockage des données sur des brins d’ADN. Une technologie qui promet par exemple de permettre le stockage de l’intégralité du contenu de Youtube dans quelques grammes d’ADN ! Inutile d’insister sur le fait que cela serait une révolution majeure dans le monde. Les chercheurs rappellent que l’ADN a évolué pendant des milliards d’années pour être robuste et que l’information qu’il contient reste inchangée pendant des milliards d’années, ce qui en fait un support idéal qui ne demande ni maintenance ni énergie ! Nous en apprendrons plus sur l’état de l’art de cette technologie lors de cette édition du café des sciences qui promet d’être passionnante !

Le Café des Sciences est un événement mensuel proposé et organisé par l’Institut français d’Israël grâce à la participation de jeunes chercheurs français, travaillant dans des laboratoires israéliens. De tels événements sont l’occasion pour les scientifiques de partager leurs travaux et de promouvoir la recherche franco-israélienne, valorisant ainsi la coopération entre les deux communautés scientifiques.

 

Olivier Ker-Ourio

/ JAZZ

L’artiste français, virtuose de l’harmonica, Olivier Ker-Ourio est l’invité du saxophoniste israélien Amikam Kimelman et son quatuor,  dans le cadre de l’évènement : « La vie en rose » quand le jazz rencontre la chanson française
Du 30 mars au 4 avril
En Israël
Olivier KerOurio_bannière_La vie en rose

Avec Avi Adrian au piano, Arié Volnitz à la basse et Eitan Itzcovich aux percussions. Un spectacle jazz surprenant et non conventionnel car il réunit dans un même concert le meilleur des chansons de Charles Aznavour, Georges Brassens, Jacques Brel, Edith Piaf et Yves Montand et les consonances jazz de musiciens passionnés. 

Olivier Ker Ourio cropéeeOlivier Ker-Ourio
Etabli à Paris depuis 1992, après une enfance passée à l’île de la Réunion, Olivier Ker Ourio est aujourd’hui reconnu comme l’un des meilleurs harmonicistes chromatiques de jazz .
Salué par les critiques comme le digne successeur de Toots Thielemans, Ker Ourio est non seulement un soliste très demandé (Alexandre Desplat, Jean-Claude Petit, Sylvain Luc, Marcel Azzola, Michel Legrand, Didier Lockwood, Danyel Waro…), mais également un brillant compositeur et leader inspiré.
Dans ses 11 albums enregistrés à ce jour, ses compositions dévoilent un monde poétique habité de mélodies lyriques, d’harmonies inventives et de rythmes inhabituels. Le monde d’ OKO a le souffle de l’âme.

YouTube Preview Image

 

 

Emmanuel Levinas: une philosophie de l’évasion

/ PHILOSOPHIE / SEMINAIRE

Emmanuel Levinas: une philosophie de l’évasion
Trois rencontres animées par Joëlle Hansel
Les  23/4, 21/5 et 18/6 à 19h30
Institut français de Tel Aviv – Auditorium

Levinas_bannière

« J’avais alors une abondante chevelure très noire » : c’est ainsi qu’Emmanuel Levinas décrit le jeune homme qu’il était au début des années 1930, peu avant qu’Hitler n’accède au pouvoir. A cette époque, il a développé une « philosophie de l’évasion » où il n’est pas encore question de l’éthique de la responsabilité infinie pour autrui qui a fait sa renommée en Israël et dans le monde.

Dans le cadre de nos trois rencontres, nous retracerons l’itinéraire qui a mené le jeune Levinas de Kovno, sa ville natale, à Paris. Nous le situerons dans la constellation des philosophes français du début des années 1930, particulièrement, Henri Bergson. Nous nous pencherons sur De l’évasion, son premier essai philosophique (1935) et sur d’autres textes où il oppose le judaïsme et le christianisme au racisme, à l’antisémitisme et au néo-paganisme hitlériens.

Première rencontre :
La philosophie de l’évasion : solitude et liberté
Jeudi 23 avril, 19h30

Deuxième rencontre :
Réflexions sur la philosophie de l’hitlérisme
Jeudi 21 mai, 19h30

Troisième rencontre :
Judaïsme, christianisme, antisémitisme et paganisme
Jeudi 18 juin, 19h30
jeune LevinasEmmanuel Levinas (1906-1995), figure éminente de la philosophie du 20e siècle, a conçu une œuvre originale, nourrie à la fois de la tradition philosophique occidentale et des sources juives-talmudiques. Sa philosophie où l’éthique et la relation avec autrui est au centre a aussi trait à la politique, à la justice sociale et bien d’autres domaines. La parution en hébreu de ses ouvrages philosophiques et de ses écrits juifs les plus importants et leur enseignement dans les universités et au-delà témoignent de son rayonnement en Israël.

Joëlle Hansel est Directrice de programme au Collège international de philosophie, Paris. Ancienne élève de l’école Normale Supérieure de Fontenay-aux-Roses. Membre fondateur du Centre Raïssa et Emmanuel Levinas (MOFET, Jérusalem), de la Société Internationale de Recherche Emmanuel Levinas (SIREL, Paris) et de la North American Levinas Society (NALS, USA). Spécialiste de l’histoire intellectuelle du judaïsme italien aux XVIIe-XVIIIe siècles et auteur de Kabbale et philosophie dans l’œuvre de Moïse Hayyim Luzzatto (1707-1746), Paris, Cerf, 2004. Spécialiste de philosophie française contemporaine, notamment de l’œuvre de Levinas et de Jankélévitch. Parmi ses publications: Vladimir Jankélévitch. Une philosophie du charme, Paris, Manucius, 2012. Elle a co-édité avec R. Burggraeve, M.-A. Lescourret, J.-F. Rey et J.-M. Salanskis, deux ouvrages collectifs parus chez Peeters (Leuven) en 2012 : Recherches lévinassiennes ; Levinas autrement.

 

JOURNÉES DE LA FRANCOPHONIE 2020 EN ISRAËL

/ FRANCOPHONIE

Journées de la francophonie 2020 en Israël
Du 5 au 14 mars 2020
Francophonie 2020_banner800x350

L’Ambassade de France en Israël, l’Institut français d’Israël, les ambassades de Belgique, Bulgarie, Cameroun, Canada, Chypre, Côte d’Ivoire, Grèce, Irlande, République Démocratique du Congo, Roumanie, Suisse et Vietnam sont heureux de vous inviter aux Journées de la Francophonie du 5 au 14 mars 2020.

La Journée de la francophonie – le 20 mars – est célébrée depuis 1988 dans le monde entier. Il s’agit d’une célébration festive autour de la langue française et des cultures francophones qu’ont en partage plus de 80 pays.

Cette année, les Journées de la Francophonie revêtiront un caractère particulier. Tout d’abord, nous fêtons un double-anniversaire : les 50 ans de la Francophonie dans le monde et le 15e anniversaire de la Francophonie en Israël. Ensuite parce que la Francophonie et le plurilinguisme sont des priorités politiques pour le Président de la République Française Emmanuel Macron qui l’a rappelé lors de sa visite en Israël en janvier 2020. Il a également rappelé l’importance de l’investissement de la France dans l’enseignement du français et de façon plus large dans l’éducation.

Les Journées de la Francophonie 2020 proposeront donc un ensemble d’événements en Israël auxquels sont conviés tous les publics : réservez vos dates pour ne rien manquer de ces prochaines rencontres !

/ Au programme de cette édition 2019 :

Rencontre avec l’historien Georges Bensoussan

Jeudi 5mars, 19h30 – Institut français de Tel Aviv, 7 bd. Rothschild
Autour de son livre L’alliance israélite universelle (1860-2020). Juifs d’Orient –Lumières d’Occident (Ed. Albin Michel, 2020)
Rencontre en français
En savoir plus

La grande dictée de la francophonie  (ce n’est qu’un jeu !)
Vendredi 6 mars, à 10h et à 11h – Institut français de Tel Aviv, 7 bd.Rothschild
Comme de coutume, les Journées de la Francophonie propose de tester en s’amusant son niveau d’orthographe en participant à La Grande Dictée de la Francophonie. A 10h, la Dictée pour les francophones (ceux dont le français est la langue maternelle) et à 11h la Dictée pour les Francophiles (ceux qui apprennent ou ont appris le français comme langue étrangère). Les gagnants seront récompensés par des prix : 2 tablettes et de 2 liseuses à gagner, offertes avec le soutien des Ambassades francophones en Israël
Pour vous inscrire et pour plus d’information

Festival du cinéma de la francophonie
Du 7 au 14 mars 2020 – Dans les Cinémathèques de Jérusalem et de Holon
1200 X 628
A l’occasion des Journées de la Francophonie 2020, les cinémathèques de Jérusalem et Holon proposeront un festival du cinéma de la francophonie.  Plusieurs films proposés par les ambassades partenaires, issus de leur patrimoine cinématographique, seront projetés en version originale et sous-titrés en hébreu (parfois également en anglais), permettant ainsi au public israélien de découvrir ou redécouvrir le cinéma des pays francophones.
En savoir plus

Colloque à l’Université de Tel Aviv
La francophonie universitaire en Israël : aspects historiques, académiques et professionnels
Jeudi 12 mars, 10h-18h – Campus de l’Université de Tel Aviv, bâtiment Rosenberg, salle 002
Ce grand colloque universitaire, rassemblant des professionnels internationaux de la Francophonie, des chefs d’établissement israéliens et étrangers et des représentants des ambassades partenaires de la Francophonie permettra de faire le point sur les enjeux du développement de la Francophonie aujourd’hui, les forces de la coopération bilatérale dans tous les domaines, l’importance de l’enseignement du français et des cultures francophones.
Programme complet et détaillé disponible en ligne en cliquant ici
Ouvert au grand public

Forum des études francophones
Vendredi 13 mars, 9h30 – Auditorium de l’Institut français de Tel Aviv, 7 bd. Rothschild
Les ambassades de Belgique, Canada et France invitent tous ceux qui veulent demain poursuivre leurs études supérieures dans l’un de ces trois pays à participer à un grand forum des études francophones : cursus possibles, langues d’apprentissage, formalités d’entrée dans les universités et établissements de formation supérieure, tout sera dévoilé à l’occasion de ce forum participatif !
Entrée libre, inscription souhaitée auprès de Campus France :
Esther Lévy / Email / 03-7968035

Grande fête de la francophonie ! *** ANNULE***
Vendredi 13 mars, 11h30 – Institut français de Tel Aviv, 7 bd. Rothschild
Les 13 ambassades partenaires vous invitent à une matinée festive, gratuite et ouverte à tous, le vendredi 13 mars à partir de 11h30, à l’Institut français de Tel Aviv. Cela faisait longtemps que l’Institut français, fraichement rénové et proposant désormais un large espace d’accueil, d’expositions et de rencontres ainsi qu’un espace Campus France accessible dès l’entrée, n’avait pas ouvert ses portes aux festivités de la Francophonie !

A tous les étages, un programme pétillant vous attend :

Une exposition d’œuvres (peinture, photos) d’artistes francophones résidant en Israël dans la nouvelle galerie,
Un défilé de mode africaine aux couleurs chatoyantes, garanties anti-déprime
Des concerts de musiques francophones : les rythmes percutants de la musique congolaise avec le groupe Bilenge Musica accompagneront les visiteurs et un concert de l’association FOLKEY, composée de musiciens passionnés et fans de musique traditionnelle irlandaise, Roy Becker-Kristal (cornemuse), Oded Navon (guitare) et Uri Schleifer (violon), vous fera vivre l’ambiance d’un pub de Dublin ou de Galway !
Buffets à volonté de spécialités gastronomiques des pays de la Francophonie, un grand classique, incontournable pour les gourmands et les gastronomes.

Les Journées de la Francophonie sont organisées en partenariat avec les Cinémathèque de Jérusalem et de Holon, l’association FOLKEY, IF Cinema, TV5 MONDE, l’Université de Tel aviv, le service Campus France et la Librairie du Foyer.

frise logos

Georges Bensoussan : L’alliance israélite universelle (1860-2020)

/ RENCONTRE AVEC UN AUTEUR

Georges Bensoussan présente :
L’alliance israélite universelle (1860-2020). Juifs d’Orient –Lumières d’Occident
Ed. Albin Michel, 2020

Jeudi 5 mars à 19.30
Institut français de Tel Aviv

En présence de Samuel Pinto, Président de l’Association Kol Israel Haverim / Alliance

Ph. Georges Bensoussan crédit : Hanna Assouline

Ph. Georges Bensoussan crédit : Hanna Assouline

L’Institut français de Tel Aviv reçoit l’historien Georges Bensoussan pour u nerencontre autour de son livre, L’alliance israélite universelle (1860-2020). Juifs d’Orient –Lumières d’Occident, paru aux édition Albin Michel cette année. La rencontre, en français, sera animée par Roselyne Déry, attachée pour le livre. Cette rencontre donne le coup d’envoi des Journées de la Francophonie aux cours desquelles de nombreux événement sont proposés pour célébrer la langue française. 

Née en 1860 dans un contexte antijuif particulièrement tendu, tant en Orient (affaire de Damas en 1840) qu’en Occident (affaire Mortara en 1858), l’Alliance israélite universelle s’est rapidement imposée comme la version juive de la « mission civilisatrice de la France ». À travers son réseau d’écoles modernes s’étendant du Maroc à la Perse, elle a contribué à l’émancipation de la condition juive comme à la modernisation des communautés juives et plus largement de leurs pays d’accueil. Mais elle s’est également retrouvée prise dans une série de controverses – avec les rabbins qui l’accusaient de saper les valeurs traditionnelles, avec le sionisme naissant – et de fantasmes antisémites. À travers son prisme, c’est toute l’histoire complexe des relations entre l’Europe, le monde musulman et les Juifs qui se donne à lire et nous ouvre à un autre regard sur les problématiques contemporaines.

Georges Bensoussan, historien, est notamment l’auteur d’Une histoire intellectuelle et politique du sionisme (Fayard, 2002) ainsi que de Juifs en pays arabesLe grand déracinement 1850-1975 (Tallandier, 2012).

Francophonie_logo_2020_v1_new

LOGO-librairie du foyer

LabCitoyen 2020

/ BOURSES

LabCitoyen 2020

[21.03.202] En raison des mesures de précaution prises internationalement pour contrer la progression du Coronavirus (Covid-19), le programme Lab Citoyen est reporté à une date ultérieure. Restez connectés : nous vous tiendrons informés sur ce site et sur nos supports de communication.

LabCitoyen 2014
swyikLabCitoyen propose aux 20-26 ans francophones, francophiles, apprenants de français et engagés dans les questions de citoyenneté du monde entier, une formation en France, pendant une dizaine de jours, autour de la thématique des droits de l’Homme alternant conférences, débats et ateliers.

LabCitoyen vise autant à promouvoir la langue française en tant qu’outil de débat sur les grandes questions de notre temps qu’à établir un dialogue constructif avec les acteurs de demain. Accompagner l’engagement des participants du Lab, c’est permettre l’émergence de nouveaux interlocuteurs pertinents pour la France à travers le monde.

L’édition 2020 de Lab Citoyen portera sur les droits fondamentaux de l’enfant et pourra notamment aborder les sous-thématiques suivantes :
• Droit à l’éducation et accès à une éducation de qualité ;
• Lutte contre les violences physiques, mentales et sexuelles et toutes les formes d’exploitation des enfants ;
• Droit de l’enfant et développement : lutte contre la malnutrition infantile, les inégalités et la pauvreté, accès à la santé ;
• Protection des droits de l’enfant déracinés.

Conditions d’attribution de la bourse
• Etre de nationalité israélienne
• Etre âgé de 20 à 26 ans
• Avoir le niveau B1 en français
• Démontrer un engagement citoyen (associatif, politique, humanitaire, civique ou syndical) autour de la thématique des droits de l’enfant.

Prise en charge
L’institut français prendre à sa charge l’organisation du programme et les frais de séjour des participants (hébergement, restauration, transports, activités et assurance sur le territoire français). L’institut français d’Israël prendra en charge le billet d’avion aller-retour Tel Aviv- Paris.

Comment présenter sa candidature ?
Le dossier de candidature devra être entièrement rédigé en français.
Veuillez envoyer l’ensemble de ces éléments au responsable LabCitoyen de l’Institut français de Tel Aviv, Oriane Pompili : o.pompili@ambfr-il.org
• Ce formulaire de candidature dûment rempli
• Un CV
• Une lettre de motivation
• Date du séjour : une nouvelle date sera fixée ultérieurement

Atelier d’information sur les « études digitales »

/ ATELIER CAMPUS FRANCE

Atelier d’information sur les « études digitales »

Le mardi 18 février à 18h30 
Institut français d’Israël – 7 boulevard Rothschild, Tel-Aviv

visuel_digital_studiesVous êtes lycéen ou étudiant, et les études digitales vous intéressent ? Pourquoi ne pas venir étudier en France, et décrocher un diplôme universitaire dans ce domaine?

Venez à notre atelier d’information « études digitales », mardi 18 février à 18h30 à l’Institut français d’Israël (7 boulevard Rothschild – Tel-Aviv) ! Vous saurez tout sur les modalités d’étude dans une université française – comment vous inscrire, le déroulement des cours, le système LMD, les différentes bourses qui vous sont offertes, etc.

icon-contactMerci de vous inscrire à cet atelier ici.
Contact : Marion Vidal / T. 03 796 8055 / Email

CAFE DES SCIENCES : La symbaline par Lior Arbel

/ CAFE DES SCIENCES

Présentation de la Symbaline : l’invention d’un nouvel instrument de musique
By Lior Arbel (Technion)

Mercredi 19 février à 20h au Polly bar
Rotschild 60, Tel Aviv

Café des sciences_évT FB_#10Le “Café des Sciences” est un évènement en anglais organisé chaque mois par l’Institut français. Le but est de rendre la science accessible à tous et d’échanger sur un sujet scientifique dans une atmosphère détendue. Chaque séance dure environ 1 heure, avec une place importante laissée à la discussion.

Lior Arbel

Ph. Lior Arbel playing The Symbaline

Lior Arbel est ingénieur électricien (BSc, Technion – Israel Institute of Technology), musicien et designer. Il est doctorant au Technion – Institut israélien de technologie, dans le cadre du programme d’études supérieures de la faculté d’architecture/design industriel, sous la direction du Pr. Yoav Schechner (Technion) et du Dr. Noam Amir (Université de Tel-Aviv).

Sa recherche vise à utiliser la technologie et les sciences de l’ingénieur pour repousser les limites de la musique : développement de nouveaux instruments de musique, de nouveaux sons et expériences musicales.

Son doctorat consiste en la recherche et le développement d’une nouvelle famille d’instruments de musique combinant le verillon (verres musicaux) et divers instruments à cordes. Au centre de la recherche se trouve un nouvel instrument actif : la Symbaline, qui utilise l’actionnement électromagnétique et le traitement du signal pour interfacer les verres à vin musicaux avec tout autre instrument de musique.

En savoir plus

Michal Hausser-Gans : Treblinka 1942-1943

/ RENCONTRE AVEC UN AUTEUR

Michal Hausser-Gans : Treblinka 1942-1943
Ed. Calmann-Levy 2019

Jeudi 20 février 2020 à 19h30
Institut français de Haïfa

treblinka 1942-1943 3

«  Auschwitz ce n’était rien [après Treblinka], Auschwitz c’était un camp de vacances.  »

Ainsi s’exprimait Hershl Sperling, l’un des très rares survivants du plus effroyable centre de mise à mort de l’Aktion Reinhard. Son propos peut sembler sacrilège au lecteur peu informé de la réalité de Treblinka. En effet si le nom de ce site est connu, son histoire, comme celle de Belzec et de Sobibor, l’est beaucoup moins, les nazis ayant pris grand soin d’effacer les traces de leur entreprise barbare, de liquider les derniers témoins et de raser les vestiges qu’ils abandonnaient. D’où le défi que pose cette «  impossibilité de rendre compte  ». Ainsi, dès 1943, le site de Treblinka avait-il déjà repris l’aspect d’une exploitation agricole.

Cette étude exhaustive permet pour la première fois de rendre accessible à un large public la confrontation avec «  le pire du pire  » et avec ce cheminement vers l’horreur que l’Europe échoua si longtemps à déchiffrer.

michal gans4Michal Hausser-Gans est historienne et a longtemps travaillé pour le Beit Lohamei Haghetaot (Musée des Combattants des ghettos) en Israël. Ses recherches sont  notamment axées sur la survie dans les ghettos autour de figures emblématiques (Janus Korczak etc…), sur le sort des enfants et la transmission. Elle est également chercheur attachée à Yad Vashem.

Pour ce livre, elle s’est penchée sur des sources nombreuses et variées pour décrire non seulement les grandes étapes de l’existence de ce camp, les transformations qu’il a subies, dans une optique d’amélioration de l’efficacité de la machine de mort (des chambres à gaz jusqu’à la disparition complète des corps) mais aussi le quotidien des “brigades” juives chargées d’assurer son bon fonctionnement. Le témoignage des très rares personnes qui ont survécu sert de matière pour nous faire percevoir la déshumanisation absolue qui régnait.

Etrangement, peu d’études en français ont été jusqu’ici consacrées à ce camp.
Cet ouvrage ouvre donc un nouveau pan de recherche. Il est issu de la thèse soutenue par Michal Hausser-Gans en 2016 à l’Université de Strasbourg.