Atelier d’information sur les « études digitales »

/ ATELIER CAMPUS FRANCE

Atelier d’information sur les « études digitales »

Le mardi 18 février à 18h30 
Institut français d’Israël – 7 boulevard Rothschild, Tel-Aviv

visuel_digital_studiesVous êtes lycéen ou étudiant, et les études digitales vous intéressent ? Pourquoi ne pas venir étudier en France, et décrocher un diplôme universitaire dans ce domaine?

Venez à notre atelier d’information « études digitales », mardi 18 février à 18h30 à l’Institut français d’Israël (7 boulevard Rothschild – Tel-Aviv) ! Vous saurez tout sur les modalités d’étude dans une université française – comment vous inscrire, le déroulement des cours, le système LMD, les différentes bourses qui vous sont offertes, etc.

icon-contactMerci de vous inscrire à cet atelier ici.
Contact : Marion Vidal / T. 03 796 8055 / Email

CAFE DES SCIENCES : La symbaline par Lior Arbel

/ CAFE DES SCIENCES

Présentation de la Symbaline : l’invention d’un nouvel instrument de musique
By Lior Arbel (Technion)

Mercredi 19 février à 20h au Polly bar
Rotschild 60, Tel Aviv

Café des sciences_évT FB_#10Le “Café des Sciences” est un évènement en anglais organisé chaque mois par l’Institut français. Le but est de rendre la science accessible à tous et d’échanger sur un sujet scientifique dans une atmosphère détendue. Chaque séance dure environ 1 heure, avec une place importante laissée à la discussion.

Lior Arbel

Ph. Lior Arbel playing The Symbaline

Lior Arbel est ingénieur électricien (BSc, Technion – Israel Institute of Technology), musicien et designer. Il est doctorant au Technion – Institut israélien de technologie, dans le cadre du programme d’études supérieures de la faculté d’architecture/design industriel, sous la direction du Pr. Yoav Schechner (Technion) et du Dr. Noam Amir (Université de Tel-Aviv).

Sa recherche vise à utiliser la technologie et les sciences de l’ingénieur pour repousser les limites de la musique : développement de nouveaux instruments de musique, de nouveaux sons et expériences musicales.

Son doctorat consiste en la recherche et le développement d’une nouvelle famille d’instruments de musique combinant le verillon (verres musicaux) et divers instruments à cordes. Au centre de la recherche se trouve un nouvel instrument actif : la Symbaline, qui utilise l’actionnement électromagnétique et le traitement du signal pour interfacer les verres à vin musicaux avec tout autre instrument de musique.

En savoir plus

Israel- France Scientific Symposiums

/ SAVE THE DATE

Israel- France Scientific Symposiums

March 17, 2020
Hebrew University of Jerusalem

The French Embassy to Israel, the French Institute of Israel and the Israeli Ministry of Science & Technology organize 2 Israel-France Scientific Symposiums on the following subjects:

1- New methods and approaches for mental health disorders diagnosis

2- Development of new algorithms for artificial intelligence

More information will be published soon on this page. Contacts available on the side of the page.

COLLOQUE SCIENTIFIQUE 2020_save the date_March17_ssclic

 

Les écoles d’art en France

/ ATELIER UNIVERSITAIRE CAMPUS FRANCE

Les écoles d’art en France

Mardi 4 février, 18h30
Institut français de Tel Aviv

woman-1283009_1920Bon nombre  d’Israéliens font le choix de partir à l’étranger pour y faire éclore leur talent. Eu égard à leur réputation internationale et l’accès qu’elles offrent au marché européen, les écoles d’art en France devraient constituer un choix naturel pour ces étudiants.

L’équipe de CampusFrance organise une soirée d’information le mardi 4 février 2020 à 18h30. Ce sera l’occasion idéale pour découvrir les programmes et poser vos questions. Vous découvrirez une large palette de formations et de métiers liée à l’univers de la création (désign, architecture d’intérieur…).

icon-infoEntrée libre
Inscription obligatoire via le formulaire GOOGLE
Renseignements auprès d’Esther LEVY / 03-7968035

CAFE DES SCIENCES #9

 / CAFE DES SCIENCES

« La vie sociale des fourmis » (en anglais)

Par Ofer Fernerman, professeur à l’Institut Weizmann 

Mardi 10 décembre 2019, 19h
Polly Bar – 60 bd. Rothschild, Tel Aviv
vu789

Le “Café des Sciences” est un évènement en anglais organisé chaque mois par l’Institut français. Le but est de rendre la science accessible à tous, et d’échanger sur un sujet scientifique dans une atmosphère détendue. Chaque séance dure environ 1 heure, avec une place importante laissée à la discussion.

L’intervention sera portée par Ofer Fernerman, professeur à l’Institut Weizmann des sciences sur « la vie sociale des fourmis ». Il semble que les fourmis soient partout. Et en effet, les fourmis sont l’une des espèces les plus abondantes sur Terre. Il y a des similitudes évidentes entre la société des Hommes et celle de ces insectes : nous avons tous deux appris à vivre dans de vastes sociétés. Dès lors, quelles sont les autres similitudes et différences entre nos sociétés? Pourquoi les fourmis réussissent-elles si bien? Et que pouvons-nous apprendre du succès des fourmis sur nous-mêmes?

Le professeur Ofer Feinerman est un professeur dynamique à la tête du laboratoire sur « Ant collective behaviour group » de Weizmann. Il a commencé avec une maîtrise en physique théorique de l’université hébraïque en théorie des cordes, puis a fait un doctorat à Weizmann en neurosciences expérimentales, suivi d’un post-doc en immunologie expérimentale au centre de recherche sur le cancer Sloane Kattering à New York.

Vous trouverez plus d’informations sur son travail : ICI 

Faire de la recherche en France

/ ATELIER CAMPUS FRANCE

Faire de la recherche en France

Mardi 3 décembre, 18h30
Institut français de Tel Aviv

ImageVous êtes étudiant en Licence ou Master, et aimeriez vous orienter vers un parcours recherche ? Vous êtes déjà inscrit en Doctorat, et pensez à faire un séjour à l’étranger dans le cadre de votre thèse ?

C’est possible en France !

Nous vous dirons tout sur la recherche française – son fonctionnement, son organisation, ses acteurs principaux et ses établissements – mais aussi sur les modalités d’inscription en doctorat ou en post-doctorat, et sur les diverses bourses de recherche.

icon-contactContact : Esther LEVY
Inscription obligatoire : cliquez ici !

Un voyage d’études en Israël riche en découvertes pour les étudiants de la SKEMA Business School

/ VOYAGE D’ETUDES

Un voyage d’études en Israël riche en découvertes pour les étudiants de la SKEMA Business School

Du 23 février au 3 mars, pour la troisième édition du Global Young Leader Program (GYLP), 30 étudiants de SKEMA Business School (SKEMA BS) sont partis en Israël dans le but de vivre une “learning experience” sans précédent. Ce programme unique a été fondé il y a trois ans en partenariat avec l’Université Ben-Gourion du Néguev (BGU) située à Beer Sheva. Il a pour but de faire partager aux étudiants de SKEMA BS les bonnes pratiques israéliennes dans les domaines de l’innovation et de l’entreprenariat. Au programme, entre autres, des visites d’entreprises telles que le centre de R&D d’Intel à Jérusalem et la rencontre de startups israéliennes au sein de l’incubateur Incubit Ventures.

Ph. Juliette Chauveau

Ph. Juliette Chauveau

Le programme de cette édition 2019 fut riche en apprentissages et en découvertes. Dès leur arrivée les étudiants ont suivi une journée de séminaire sur le leadership social avec le Professeur Pierre Kletz de l’Université Ben-Gourion du Néguev et Momo Mahadav, PDG de Maala, entreprise spécialisée dans la Responsabilité sociale des entreprises. Ce séjour fut aussi marqué par la participation au hackathon international “Bridging Gaps in Local Development Processes”, organisé au sein de l’Institut Jack, Joseph et Morton Mandel pour le Leadership Social de BGU en présence de 140 participants, parmi lesquels des doctorants, des membres du MBA de BGU et de futurs fonctionnaires municipaux israéliens et avec l’intervention du Maire de Beer Sheva, Ruvik Danilovich. L’objectif de ce hackathon ? Identifier les problèmes dans le développement de la mobilité pour les municipalités.

A Tel-Aviv, les étudiants du GYLP ont pu rencontrer l’Ambassadrice de France en Israël, Hélène Le Gal, avec qui, ils ont eu un échange sur les relations franco-israéliennes en matière d’économie, d’entrepreneuriat, de culture. Cette rencontre s’est soldée par un cocktail et une photo de famille avec le staff de l’Institut français d’Israël et des alumni de SKEMA BS installés à Tel-Aviv, invités dans le cadre du réseau France Alumni Israël.

 

Rédaction : Evrard Beyela, étudiant de la SKEMA Business School


SKEMA BUSINESS SCHOOL

Née en 2009 de la fusion ESC Lille et CERAM Business School, SKEMA est une business school implantée sur trois campus français et trois campus à l’international. SKEMA compte à ce jour 8 000 étudiants, 160 professeurs chercheurs et 40 000 diplômés.

FRANCE ALUMNI ISRAEL

Le réseau France Alumni Israël est un réseau d’anciens étudiants de l’enseignement supérieur français. Il permet de garder contact avec ses camarades de cours et de multiplier les opportunités professionnelles. N’hésitez pas à nous rejoindre sur ce réseau en créant votre compte : vous pourrez alors participer à nos activités et profiter de réductions sur les évènements de l’Institut français d’Israël !

L’Institut français d’Israël reçoit de nombreuses délégations étudiantes et accompagne les établissements français et israéliens pour tous leurs projets de coopération. N’hésitez pas à faire appel à nous !

 

LORSQUE LA GASTRONOMIE FRANCAISE RENCONTRE LES SAVEURS ISRAELIENNES

/ ETUDES EN FRANCE

Lorsque la gastronomie française rencontre les saveurs israéliennes

Comme chaque année depuis 7 ans, la Semaine de la gastronomie française en Israël, SO FRENCH SO FOOD,  est l’occasion de valoriser les formations en France dans le domaine de l’hôtellerie et de la restauration auprès du public israélien. Une semaine ponctuée de rencontres, ateliers et master class entre professionnels israéliens et français et futurs apprentis a permis de constater au plus près, sur le terrain, l’engouement pour ces formations d’excellence.  

Photos : Danya Weiner et Gil Aviram

Ph. Danya Weiner et Gil Aviram

Dans le cadre de la semaine de la gastronomie SO FRENCH SO FOOD qui s’est tenue du 10 au 13 février 2019, la participation de l’Institut Le Cordon Bleu Paris était très attendue. Premier réseau mondial d’arts culinaires et de management hôtelier, cet établissement jouit d’une grande renommée en Israël. Ce fût l’occasion pour cet établissement d’excellence de rencontrer d’anciens étudiants, notamment le chef israélien Meir Danon qui a ouvert sa propre école de gastronomie, the Danon Culinary Center, il y a 4 ans, sur le port de Tel-Aviv. La collaboration entre l’Institut Le Cordon Bleu et l’école de Meir Danon a été un franc succès. Des démonstrations culinaires ont été réalisées par le Chef-enseignant Christian Moine (Institut Le Cordon Bleu) durant 3 jours où les spécialités du Sud de la France ont été mises en exergue.

Par ailleurs, un dîner à 4 mains a été organisé au sein du restaurant « Goni » à Ramat Hasharon. Ce restaurant est dirigé par le chef Goni Burstein, ancien élève de l’Institut Le Cordon Bleu dont il a reçu le Grand Diplôme (cuisine et pâtisserie).

Alexandre Marine, représentant international de l’Institut Le Cordon Bleu, présent lors de cette 7e édition de la Semaine de la gastronomie française en Israël, a également animé un atelier Campus France pour présenter les formations proposées aux étudiants israéliens au sein de son établissement. « Israël regorge de profils intéressants » a-t-il témoigné. Cet atelier des « arts culinaires et hôtellerie » qui s’est déroulé le 11 mars à l’Institut français de Tel Aviv, en présence du chef Meir Danon, a accueilli une douzaine d’étudiants intéressés par les formations proposées et la perspective d’un échange direct avec Christian Moine et Alexandre Marine.

SO FRENCH SO FOOD était aussi présent dans la ville de Tibériade, en haute Galilée. Cette année, le Chef Stephan Miso, fondateur et directeur de l’IEM (Institut d’Excellence Miso), situé sur la Côte d’Azur, à Fréjus, qui propose des formations d’excellence en hôtellerie, restauration, tourisme et commerce, avait fait le déplacement pour participer à des masters class organisés à l’école culinaire israélienne Rimonim. La découverte du pays, de la culture israélienne a apporté « un nouveau souffle à l’épanouissement de sa carrière de formateur » s’est enthousiasmé Stephan Miso. « Ce fût un moment de partage et de convivialité où les techniques culinaires françaises se sont adaptées à la culture culinaire israélienne ». De potentiels échanges d’étudiants entre les deux établissements pourraient se concrétiser à l’avenir.

La France bénéficie sans nulle doute d’une légitimité incontestable sur le plan des formations en management hôtelier et restauration en Israël. La qualité et la diversité des enseignements proposés dans ce secteur sont à la fois reconnues et recherchées par les israéliens souhaitant poursuivre une carrière dans ce domaine.

 

Inauguration de l’exposition franco-israélienne “La mer Arc-en-ciel” à l’Université de Tel-Aviv

/ SCIENCES

Inauguration de l’exposition franco-israélienne “La mer Arc-en-ciel” à l’Université de Tel-Aviv

Dans le cadre de la Saison croisée France Israël 2018, l’exposition “La mer-arc-en ciel : une plongée au cœur des récifs coralliens d’Israël et de France”, a été inaugurée jeudi 1er novembre au Musée Steinhardt d’Histoire naturelle de l’Université de Tel-Aviv, en présence d’Hélène Le Gal, Ambassadrice de France en Israël, du Prof. Yossi Loya, curateur de l´exposition à l’UTA et de Pascale Joannot, commissaire française de l´exposition. Réalisée en coopération avec le Musée d’Histoire naturelle de Paris à l’occasion de l’année internationale des récifs coralliens, elle présente plusieurs dizaines de fascinantes photographies de récifs des côtes israéliennes et françaises et sera ouverte gratuitement au public jusque fin novembre.

Inauguration exposition "La mer arc-en-ciel"

“Nous sommes enthousiasmés d’inaugurer cette exposition réalisée en collaboration avec l’un des plus grands musées d’histoire naturelle du monde, sur l’un écosystèmes les plus beaux et les plus fragiles de la planète”, a déclaré le Prof. Tamar Dayan, directrice du Musée Steinhardt.

“Le principal but de cette exposition est d’éveiller la conscience du public sur l’importance de cet écosystème en danger”, ajoute Alon Sapan, administrateur du Musée, qui rappelle qu’elle vient d’être présentée à Paris de juillet à septembre.

Inauguration exposition "La mer arc-en-ciel"

Un trésor de l’humanité

“Une centaine de pays dans le monde possèdent des récifs coralliens sur plus d’un million de kilomètres carrés”, explique Pascale Joannot, directrice adjointe des collections du Musée national d’Histoire naturelle de Paris, et commissaire française de l’exposition.” Grâce à ses collectivités d’Outre-Mer, la France a 55 000 kilomètres carrés de récifs et de lagons, qui la placent au 4e rang au monde sur ce plan. Aussi est-elle très active pour la préservation de ce trésor naturel et a même lancé en 1999 l’Initiative française pour les récifs coralliens (IFRECOR). Soyez très attentifs à ces coraux car ils peuvent aider l’humanité sur le plan scientifique et médical, et nous devons les protéger”.

D’après le Prof. Yossi Loya de l’Ecole de Zoologie de l’Université de Tel-Aviv, commissaire israélien de l’exposition: “Les coraux connaissent ces dernières années un phénomène de destruction massive dans le monde en raison du changement climatique. Un tiers de la Grande barrière de corail au large de l’Australie est morte au cours de ces dix dernières années. Le récif corallien d’Eilat est minuscule par rapport à elle: 1,5 kilomètre de long, soit 10 kilomètres carrés au total. Mais il renferme plus de 140 espèces différentes dont certaines sont endémiques et présente la plus grande biodiversité de coraux au kilomètre carré dans le monde “.

Les photographies remarquables, prises pour la plupart dans la réserve naturelle de Coral Beach à Eilat et au large des côtes de Nouvelle-Calédonie, présentent les principales caractéristiques de ces animaux particuliers comme la fluorescence, ainsi que la faune qui se réfugie dans l’habitat que constituent les récifs. Vous pourrez y voir des poissons-nettoyeurs, ou d’autres qui se font toiletter la gueule par des crevettes, des prédateurs embusqués, des poissons fantômes camouflés, des dauphins d’Eilat, une vache marine de Nouvelle-Calédonie et bien d’autres.

Inauguration exposition "La mer arc-en-ciel"

L’exposition est située sur l’esplanade du Musée Steinhardt. Elle est gratuite et ouverte au public jusqu’à fin novembre.

 

Cet article est rédigé par l’Association des Amis français de l’Université de Tel Aviv et était initialement publié sur leur site.

L’enseignement supérieur français à l’honneur pour le Salon CHOOSE FRANCE

/ ETUDES EN FRANCE

L’enseignement supérieur français à l’honneur pour le Salon CHOOSE FRANCE

C’était l’un des moments phares de la Saison croisée et le premier évènement de ce genre en Israël : le Salon CHOOSE FRANCE, organisé par Campus France et par l’Institut français d’Israël, s’est déroulé à l’Université de Tel-Aviv le jeudi 1er novembre 2018 dans une ambiance studieuse ponctuée de moments festifs. Ce Salon d’attractivité globale destiné à valoriser la France dans son ensemble auprès des étudiants israéliens a rassemblé 23 établissements d’enseignement supérieur français et 3 entreprises françaises.

C’est sur les mots du Professeur Raanan Rein, Vice-Président de l’Université de Tel-Aviv, d’Hélène le Gal, Ambassadrice de France en Israël, et de Béatrice Khaiat, Directrice Générale de l’Agence Campus France, que le Salon a débuté. L’ensemble de l’offre de formation dans le domaine de l’enseignement supérieur y était à l’honneur : 6 universités, 1 école de langue, 3 écoles de commerce, 6 écoles d’ingénieurs, 3 écoles d’art et 4 écoles d’art culinaires avaient fait le déplacement en Israël.

En parallèle des stands des établissements, plusieurs évènements ont émaillé cette journée. On peut citer notamment une conférence de l’architecte Michel Rémon, concepteur du Centre de nanotechnologies de l’Université de Tel-Aviv, un atelier sur l’interculturalité, une conférence sur les études en France, une master class scientifique sur les algues, ainsi que l’inauguration de l’exposition franco-israélienne « La mer Arc-en-ciel » au Musée Steinhardt. Un défilé organisé par deux écoles de mode françaises a clôturé le Salon dans une excellente ambiance.

Au final, ce sont plus de 800 visiteurs qui se sont présentés sur le Salon au cours de la journée, dont une majorité de lycéens.

Par ailleurs, la présence en Israël des représentants de l’enseignement supérieur français a permis la signature de plusieurs accords Erasmus+[1] (signés par l’Université de Rennes 1, l’Université de Lyon 1 et Sciences Po) avec l’Université de Tel-Aviv, le Technion, l’Université de Ben Gourion, l’Interdisciplinary Center d’Herzliya et l’Université hébraïque de Jérusalem.

[1] Ceux-ci permettront de financer la mobilité d’étudiants, de professeurs et de personnel administratif entre les deux établissements signataires. Cette année, 221.592€ ont été attribués aux projets Erasmus+ entre Israël et la France.

Crédits : Amandine Desmousseaux – Ambassade de France en Israël

 

Rédaction : Juliette Chauveau