Christophe Dovergne, chef à Paris, fondateur du site 750g, sera en purplerésidence au restaurant le Zvulun 10, les 8,9 et 10 février et sera accueilli par la chef Orit Brom.  Ensemble, ils composeront un menu spécial pour la Semaine de la gastronomie française en Israël

 

DSC_0069Credit photo 750G

 

Christophe Dovergne
Membre de l’Académie Culinaire de France
Président de l’association Georges Roux
Fondateur et expert technique depuis 2006 du site 750g

Touche-à-tout par excellence, les murs de la cuisine étaient trop étroits pour Christophe Dovergne qui a élargi ses horizons en devenant un passeur de savoirs culinaires. Après une formation en hôtellerie-restauration et un savoir affiné auprès d’établissements aussi divers que des pubs, des brasseries et un restaurant étoilé Michelin, il se lance en 2000 dans l’enseignement, en rejoignant un lycée hôtelier du nord de la France. Puis il prend la tête de l’organisation du trophée « Georges Roux », avant de créer une entreprise de traiteur et de consulting et de diriger l’établissement « La Table des chefs » à Avesnes-sur-Helpe.

Les aficionados de gastronomie connaissent très bien le site qu’il a fondé, 750g. Avec son ami Damien Duquesne, il y prodigue grands conseils et petits secrets culinaires dans un esprit de diversité et de partage. Un succès non démenti et décliné en une revue bimestrielle éditée à 60 000 exemplaires.

Familier de la Semaine de la Gastronomie en Israël, Christophe Dovergne cuisinera pour le public israélien avec la sympathie qui le caractérise.

 Le site de Christophe Dovergne : 750g

purple IMG_3537-1@AlexandreSupervilleRestaurant Zvulun 10

Orit Brom
Zvulun 10

A 54 ans, Orit Brom reçoit dans son petit restaurant de Florentine avec une cuisine brute, toute en simplicité et en créativité : sashimi de poisson aux fraises et aux kiwis, marmite de légumes frais, crumble de pommes à l’envers… Et c’est elle qui en parle le mieux : « Mon choix de vie, c’est de faire la cuisine et de faire chaque jour quelque chose de nouveau, de rester étonnée. Je veux faire quelque chose de personnel, d’accessible, qui enlace et qui m’importe. Je n’ai pas de clients, je n’ai que des invités.
J’aime quand la cuisine est sauvage. L’entrée, le plat, le dessert, ce sont des concepts qui ont été inventés et que l’on peut réinventer. Je ne fais pas de mélange, je ne compte qu’en matières premières. Je veux le coup de foudre, l’inspiration, la magie. Ma cuisine ne vient pas de Tel Aviv, elle me vient de l’intérieur ».

Restaurant Zvulun 10

Zvulun 10 Tel Aviv