redStéphane Léger, Fabrice Moya, Anne-Sophie Demai, seront en résidence à Tibériade les 8, 9 et 10 février et seront accueillis par le chef David Magen.  Respectivement, ils composeront un menu spécial pour la Semaine de la gastronomie française en Israël. 

La municipalité de Tibériade en collaboration avec l’association hôtelière de la ville l’Israël, et les Villes jumelles de Montpellier et de Saint-Raphaël vont faire de cet événement particulier, une grande fête. Cette évènement fait partie intégrante du festival gastronomique « SO FRENCH SO FOOD », organisé par l’Ambassade de France, l’Institut français d’Israël et le service économique de Tel Aviv.


Dans ce cadre, Tibériadeaccueillera cette année une délégation exceptionnelle de chefs étoilés français dans ses prestigieux hôtels : le chef Fabrice Moya, de Lyon, le chef Stéphane Léger de Saint-Raphaël ainsi que la chef pâtissier-chocolatier-confiseur-glacier Anne-Sophie Demai de Montpellier. Les chefs français, travailleront main dans la main avec des chefs israéliens. Ils seront nos invités et formateurs durant toute la semaine. Ils animeront des master classes, des ateliers de formation ainsi que plusieurs stages destinés aux élevés de l’école culinaire Rimonim, Un véritable festival au cours duquel le public pourra se familiariser avec les producteurs d’huile d’olive, vin, légumes, fruits et fromages d’Israël.

Le point culminant de cette semaine étant le grand Gala “Les Chefs cuisinent pour la paix”, où coopèreront des chefs chrétiens, musulmans, druzes et juifs, ainsi que trois chefs venus de France. A ce grand évènement assisteront ministres, maires et autres fonctionnaires de tout le pays.

Stéphane Léger

@Vanessa-Léger-221x333-custom

Stéphane Léger @Vanessa-Léger


Une étoile Michelin

Originaire de Besançon, Stéphane Léger a obtenu une étoile Michelin en 2009 et un Gault & Millau d’or en 2012 pour ses prouesses dans les cuisines du restaurant Le Chassagne à Chassagne-Montrachet en Côte d’Or. Mais, loin de se reposer sur ses lauriers, il quitte la Bourgogne en 2014 avec son épouse pour démarrer une nouvelle aventure à Saint-Raphaël, en ouvrant deux établissements : un gastronomique, « Archange » et un bistrot, « le Lamparo ». Avec succès : 7 mois après son ouverture, Archange permet à Stéphane Léger d’être de nouveau récompensé d’une étoile au Guide Michelin.

Ses assiettes raffinées et structurées font la part belle aux produits locaux et à une cuisson impeccablement maîtrisée. Chapon rôti à la provençale, mille-feuille de bœuf ou encore noisette de biche sauce poivrade : les plats phares de Stéphane Léger possèdent une signature unique, à découvrir pour la première fois à l’occasion de la Semaine de la Gastronomie.

 

Fabrice Moya 

FABRICE MOYA (2Crédits Photos  JC Delanier Média Web Lyon)

Fabrice Moya @ JC Delanier Média Web Lyon

C’est grâce à sa grand-mère que Fabrice Moya se découvre une passion pour la cuisine. Après avoir fait ses classes à « La Tour Rose » puis à « La Grande Corbeille », il ouvre son propre établissement à Lyon, il y a douze ans. Dans une atmosphère conviviale et festive, Fabrice Moya propose une cuisine généreuse, pleine de cœur et d’originalité. Il met un point d’honneur à cuisiner des produits frais régionaux, le tout accompagné d’une garniture issue des maraîchers les plus proches.

Saumon au Saint-Nectaire fondant, filet de Sandre façon meunière ou encore trilogie de foie gras d’hiver : ses créations retrouveront avec bonheur le public israélien à l’occasion de la Semaine de la Gastronomie.

Le restaurant de Fabrice Moya : Fabrice Moya

Anne-Sophie Demai

20160126_103243@DR-e1454054685432-255x453-custom

Anne-Sophie Demai @DR

A 29 ans, Anne-Sophie Demai s’est déjà fait un nom dans le monde de la pâtisserie haut-de-gamme. La jeune Montpelliéraine officie derrière les fourneaux de « l’Elémentaire – l’alchimie sucrée », avec une mission gourmande : « proposer un objet de qualité, beau, mais aussi bon ». Formée dans les cuisines du Jardin des sens, le restaurant des Pourcel, et ancienne pâtissière de Ladurée, Anne-Sophie Demai entend faire de la pâtisserie un objet gourmand mais également poétique, avec un soin tout particulier accordé à l’esthétique. Parions que ses babas au rhum blanc et à la passion, sa tartelette mousse agrumes ou encore ses petits choux à la pistache feront des ravages lors de la Semaine de la Gastronomie.

red

Portrait DavidMagen@DR

DavidMagen@DR

David Magen

Après une longue carrière internationale  de Chef dans de grands hôtels, au Club Med notamment. David Magen est devenu le Chef Instructeur à l’école Culinaire Rimonim où il a formé des générations de Chefs israéliens de toutes origines.