©DR Belu-Simion Fainaru

Durant deux mois, la deuxième édition de la Biennale Méditerranéenne mettra à l’honneur des designers et des artistes internationales et donnera l’occasion aux visiteurs de découvrir des œuvres de vidéo, photographie, sculpture, installation et d’architecture.

La Biennale offre une plate-forme alternative, en mettant l’accent sur les processus locaux créés par la réunion d’échanges culturels entre Israël et des pays arabes. C’est la première fois que l’événement se déroule dans une ville arabe ce qui donnera la possibilité aux gens de faire l’expérience de la culture arabe du Maroc, de l’Algérie et de l’Afghanistan.

La Biennale est aussi une expansion des activités éducatives qui donnent la possibilité aux femmes d’explorer ses créations artistiques dans le cardre des plusieurs workshops. Le but de la municipalité de Sakhin est de mettre en lumière le dialogue, l’échange et l’interaction entre les pays et les societés méditerranéens. En rassemblant les œuvres de toute la région méditerranéenne, de la culture juive et arabe et également des femmes et des hommes, la Biennale cherche à promouvoir un nouveau concept dans cette région.

Artistes français et africains participant à la Biennale de Sakhnin :
Mounir Fatmi
Daniel Buren
Nehdi-Georges Lahlou
Nathalie Mba Bikoro
Adel Abdessemed
Michael Tsegaye

Biennale sakhnin video