/COOPERATION SCIENTIFIQUE

Un séminaire scientifique franco-israélien de restitution des projets lauréats du Programme Hubert Curien-Maimonide s’est tenu à Jérusalem les 21 et 22 novembre 2017 sur les thématiques « Mécanotransduction » et « Robotique médicale ».

Le PHC-Maimonide finance chaque année six projets de recherche bilatéraux franco-israéliens de 2 ans à hauteur de 80 000 € par an et par projet. Deux thématiques sont sélectionnées au préalable par le Haut Conseil franco-israélien pour la Science et la Technologie (HCST) : en 2016, celles-ci portaient sur la « Mécanotransduction » et la « Robotique médicale ».

Un séminaire de restitution est co-organisé en Israël par l’Institut français d’Israël (IFI) et le Ministère israélien de la Science, de la Technologie et de l’Espace (MOST) en fin de deuxième année des projets, afin d’en présenter les résultats. Les chercheurs français des équipes lauréates ont ainsi fait le déplacement pour participer au séminaire en Israël.

Ce dernier s’est déroulé sur deux jours, avec une première journée consacrée à la restitution des projets et une deuxième journée à une visite de l’Université hébraïque de Jérusalem.

1er jour : restitution des projets

Une vingtaine de participants ont assisté à la journée de restitution des projets : les chercheurs français et israéliens lauréats (dont 3 jeunes chercheurs), des représentants du MOST, de l’IFI et du Ministère français de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation (MESRI) ainsi que des entreprises israéliennes.

Les chercheurs lauréats font partie de laboratoires du Technion, de l’Université de Ben Gourion du Néguev, de l’Institut Weizmann et de l’Université hébraïque de Jérusalem côté israélien et, côté français,  de l’Institut Curie, de l’INSERM, de l’Institut de Biologie Paris-Seine, de l’Université de Strasbourg et de l’Ecole Polytechnique.

Les discussions ont notamment porté sur l’imagerie médicale dans le traitement du cancer, la régulation du cycle cellulaire, la transduction d’un signal dans le tissu cardiaque, etc.

In fine, les résultats des projets et des coopérations ont été jugés très positifs. A noter que les différents projets ont engendré de nombreuses mobilités des chercheurs, en général de courte durée, entre les deux pays. L’accroissement des mobilités scientifiques représentent en effet l’un des objectifs importants du PHC-Maimonide

2ème jour : journée de visite

Les chercheurs français ont pris part à une visite de l’Université hébraïque de Jérusalem. Ils ont notamment assisté à une présentation sur la modélisation informatique de liaisons entre les protéines, avec des applications possibles dans le domaine pharmaceutique.

En conclusion, le séminaire de restitution a allié excellence scientifique et valorisation de la coopération scientifique bilatérale sur deux thématiques scientifiques porteuses. Ce type d’événement scientifique à vocation à renforcer et à pérenniser les coopérations scientifiques déjà existantes.

 

Rédaction : Etienne Charbit