/INNOVATION

Mission Annuelle du Technion France : un intérêt français renouvelé

La 13ème Mission Annuelle du Technion France s’est déroulée du 12 au 14 mai 2018 en Israël. L’occasion pour 80 participants français, que ce soient des entreprises, des collectivités territoriales ou des établissements de recherche, de visiter ce fer de lance de l’innovation israélienne qu’est le Technion.

Photo 1. La délégation française de la Mission Annuelle du Technion France

Photo 1. La délégation française de la Mission Annuelle du Technion France (Crédits : Technion)

Le Technion contribue de manière importante au dynamisme de l’écosystème israélien de l’innovation, en formant des diplômés qualifiés et en contribuant à l’émergence de nombreuses startups, notamment par le biais de T3, la société de transfert de technologie du Technion.

Les relations du Technion avec la France sont intenses. Ainsi, le Technion a établi des liens avec de nombreux établissements d’enseignement supérieur français, avec 11 accords bilatéraux actifs actuellement. De plus, en matière de recherche, les relations bilatérales sont remarquables, à l’image des travaux du Laboratoire International Associé NA-NOSE, créé en 2013 en partenariat avec l’Inserm et qui vient d’être renouvelé en décembre dernier. Enfin, de nombreuses délégations françaises viennent visiter le Technion chaque année.

Encadré. Le Technion et son antenne Technion France

Fondé en 1912 et ouvert en 1924 à Haïfa, le Technion est la plus ancienne université du pays. Le Technion propose des formations à tous les niveaux du cycle d’enseignement supérieur (de la licence aux recherches post-doctorales) en ingénierie, sciences naturelles, médecine et architecture. Au total, le Technion regroupe 18 départements et 52 centres de recherche dans lesquels se répartissent 14 000 étudiants dont 1 000 étudiants étrangers. En 2017, le classement de Shanghai place le Technion à la 93ème place des meilleures universités mondiales (1ère université israélienne).

Le Technion France est la représentation du Technion dans l’hexagone et en Europe Francophone. Il a pour but de promouvoir le Technion en France dans les différents domaines scientifiques, technologiques, d’entrepreneuriat ou encore d’éducation et de développer des coopérations. Il organise des colloques, évènements et conférences et s’emploie à lever des fonds pour le Technion.

 S’intégrant pleinement dans les relations entre le Technion et la France, la Mission Annuelle du Technion France en Israël s’est tenue en mai 2018 sur le campus du Technion. Organisé chaque année par Muriel Touaty, Directrice générale du Technion France, ce rendez-vous scientifique et technologique a réuni 80 participants français en 2018, dont des représentants :

Au programme de la Mission : présentation générale du Technion, visites de laboratoires et d’entreprises, rencontres avec des chercheurs, présentations de projets de startup et soirée de gala, lors de laquelle l’Ambassadrice de France en Israël, Hélène Le Gal, a souligné la place très importante du Technion dans la relation économique et scientifique bilatérale.

Photo 2. Karien Hervé (Hervé Group), Muriel Touaty (Directrice générale du Technion France), Edith Cresson (ancienne Premier Ministre française), Hélène Le Gal (Ambassadrice de France en Israël)

Photo 2. Karien Hervé (Hervé Group), Muriel Touaty (Directrice générale du Technion France), Edith Cresson (ancienne Premier Ministre française), Hélène Le Gal (Ambassadrice de France en Israël) (Crédits : Technion)

Les attentes des participants français, qui pour la plupart prenaient part pour la première fois à cette Mission, étaient multiples.

De manière générale, la délégation, en particulier les primo-participants, a fait état d’une curiosité pour le modèle et l’écosystème du Technion, notamment dans l’objectif de s’en inspirer et de l’adapter à leur propre organisme. De même, la connexion particulière que parvient à maintenir le Technion entre sciences fondamentales / appliquées et développement d’entreprises a suscité une forte curiosité. On peut également noter la volonté de nombreux participants de développer leur réseau lors de cette Mission, que ce soit avec des contacts en Israël ou au sein même de la délégation française, ainsi que d’initier des projets concrets (ex : accélérateur franco-israélien) avec le Technion.

De manière plus spécifique, les attentes variaient selon les organismes d’appartenance des participants. Ainsi, les représentants des collectivités territoriales ont porté attention au rapport à l’investissement et au capital risque du Technion avec les startups, ainsi qu’aux questions d’organisation pratique de l’université (durée des études, financements, etc.) et à son investissement dans la société. Les entreprises étaient plus intéressées par les transferts de technologie, la durée de vie des startups et le maintien du contact avec les alumni. Les organismes de recherche ont montré un intérêt pour la valorisation de la recherche fondamentale et pour la création de startups à partir de celle-ci au sein du Technion.

La Mission a ainsi permis de dresser un large panorama des activités du Technion pour une délégation française nombreuse. A l’an prochain pour la 14ème édition !

Photo 3. La délégation française lors d'une visite au Technion

Photo 3. La délégation française lors d’une visite au Technion (Crédits : Technion)

Rédaction : Etienne Charbit