EVENEMENT

“LA COLONNE PASCALE”-  PASCALE MARTHINE TAYOU

Nuit blanche “Street Art Europa”

ESPLANADE DEVANT L’INSTITUT FRANCAIS DE TEL AVIV

Jeudi 30 juin 2016 à partir de 20h

Pascale_Martine-322AF

ph.Pascale Marthine Tayou©We Document Art

Une fois par an, depuis que l’Unesco a déclaré Tel Aviv “Ville Blanche”, la Mairie de Tel-Aviv – Jaffa offre aux résidents et visiteurs l’occasion de faire la fête jusqu’au bout de la nuit en profitant d’une programmation artistique et culturelle riche et dynamique. Cette année la Nuit Blanche, organisée par la Mairie de Tel Aviv, a proposé à 7 pays membres de l’Union européenne (la France, l’Autriche, la Finlande, la Roumanie, la Pologne, la Tchéquie et l’Italie) d’exposer les oeuvres d’artistes de leurs pays dans un ensemble appelé “Street Art Europa”.

“Street Art Europa” : mettre en scène l’art dans l’espace urbain

L’esplanade devant l’Institut français sera, le temps d’une nuit, le lieu d’exposition des œuvres d’artistes européens invités à présenter leur travail sur le thème de la pérennité environnementale. Des projections vidéo sur les murs des immeubles alentour, accompagnées de musique et suivies d’une grande fête de rue compléteront le dispositif.

“Street Art Europa” mettra un accent particulier sur la présentation des applications innovantes des principes de pérennité de l’environnement mis en œuvre par les pays européens.

“La colonne Pascale”, l’oeuvre éphémère de Pascale Marthine Tayou

L’Institut français d’Israël proposera de découvrir “La Colonne Pascale”, un monument réalisé par l’artiste camerounais Pascale Marthine Tayou, et composé de casseroles empilées les unes sur les autres. Il s’agit d’une œuvre originale créée par cet artiste dont le travail consiste souvent à détourner des objets usuels de la vie quotidienne afin de leur donner une signification forte sur les enjeux de nos sociétés contemporaines. Ici, ces objets quotidiens par excellence, les casseroles, sont érigées verticalement dans un fragile équilibre d’environ 6 mètres de hauteur. Bien que son développement se rapporte à l’histoire de la famille, en prenant comme inspiration l’imaginaire africain, il va au-delà en posant la question de la faim sur le continent africain. Dans une forme emblématique telle que la colonne classique, l’artiste propose de donner forme à des stéréotypes occidentaux. Cette colonne réinventée nous invite à un voyage dans la vie personnelle de l’artiste, et dans un monde où les frontières physiques et spirituelles perdent leur signification, afin de construire un nouveau sens.

Pascale Marthine Tayou, un artiste engagé

Pascale Marthine Tayou, artiste de renommée internationale, enseigne actuellement à l’école des Beaux-Arts à Paris. Il s’est particulièrement distingué lors de la présentation de son œuvre “Human Beings” à la Biennale d’Art Contemporain de Venise en 2009. Il a présenté son exposition « Boomerang » à la Serpentine Gallery de Londres de mars à mai 2015 et au palais des Beaux-Arts de Bruxelles de juillet à septembre 2015. Il était exposé en octobre 2015 au Musée de l’homme à Paris.

Cet artiste se caractérise par sa variabilité ; en effet, son travail artistique ne se borne ni à un support particulier, ni à des problématiques précises.

Ses productions à teneur politiques, sociales et culturelles, mettent en scène l’homme et la nature dans des relations ambivalentes. Son travail est délibérément mobile, insaisissable de schémas pré-établis, hétérogène et toujours étroitement lié à l’idée de voyage.

NUIT BLANCHE A TEL AVIV / STREET ART EUROPA – 30 juin 2016 à partir de 20h sur l’esplanade devant l’Institut français au 1 boulevard Rothschild