/COOPERATION SCIENTIFIQUE

Physique des lasers et nanosciences appliquées à l’optique : de nouvelles coopérations franco-israéliennes engagées

Deux accords de recherche franco-israéliens, dans les domaines de la physique des lasers et des nanosciences appliquées à l’optique, ont été signés en juin 2018 en Israël entre plusieurs institutions de recherche françaises et israéliennes, à l’occasion d’une conférence sur la physique des lasers organisée dans le cadre de la Saison croisée France-Israël à l’Institut Weizmann des Sciences.

Photo 1. La Résidence de France en Israël a accueilli deux cérémonies de signature d’accords scientifiques (crédits photo : Ambassade de France en Israël / Elodie Sauvage)

Photo 1. La Résidence de France en Israël a accueilli deux cérémonies de signature d’accords scientifiques (crédits photo : Ambassade de France en Israël / Elodie Sauvage)

Deux accords bilatéraux de coopération scientifique ont été signés entre des institutions de recherche françaises et israéliennes le 27 juin 2018 à la Résidence de France en Israël.

Le premier accord a été signé entre le Laboratoire d’Optique Appliquée (LOA), qui est sous triple tutelle du Centre national de la recherche scientifique (CNRS), de l’ENSTA ParisTech et de l’Ecole polytechnique, et l’Institut Weizmann des Sciences.

Alain Schuhl, Directeur général délégué à la science du CNRS, précise que « l’accord va permettre de développer une nouvelle coopération dans le domaine de la physique de l’interaction laser-matière et des plasmas et des sources de rayonnement. Le projet pourrait déboucher sur des applications importantes en matière de santé, telles que de nouvelles thérapies contre le cancer ou des techniques d’imagerie permettant la détection précoce des tumeurs ». Patrick Massin, Directeur de la Formation et de la Recherche de l’ENSTA ParisTech, estime que « l’addition des expertises des équipes de recherche des différents partenaires permet de couvrir tous les aspects du projet ».

Photo 2. Signature de l’accord dans les domaines de la physique des lasers De gauche à droite : Alain Schuhl, Directeur général délégué à la science du CNRS ; Patrick Massin, Directeur de la Formation et de la Recherche de l’ENSTA ParisTech ; Hélène Le Gal, Ambassadrice de France en Israël ; Michal Neeman, Vice-présidente de l’Institut Weizmann ; Jacques Biot, Président de l’Ecole polytechnique (crédits photo : Ambassade de France en Israël / Elodie Sauvage)

Photo 2. Signature de l’accord dans les domaines de la physique des lasers
De gauche à droite : Alain Schuhl, Directeur général délégué à la science du CNRS ; Patrick Massin, Directeur de la Formation et de la Recherche de l’ENSTA ParisTech ; Hélène Le Gal, Ambassadrice de France en Israël ; Michal Neeman, Vice-présidente de l’Institut Weizmann ; Jacques Biot, Président de l’Ecole polytechnique (crédits photo : Ambassade de France en Israël / Elodie Sauvage)

Le deuxième accord porte sur la création du Laboratoire International Associé* (LIA) ImagiNano, entre le CNRS, Aix-Marseille Université, Centrale Marseille, l’Institut Weizmann des Sciences, l’Université de Tel Aviv et l’Université hébraïque de Jérusalem.

M. Schuhl indique qu’il s’agit « d’un projet interdisciplinaire couvrant les domaines des nanosciences appliquées à l’optique, l’imagerie, l’endoscopie et la microscopie, pour des applications biomédicales ». « J’espère que ce projet ambitieux, impliquant nos trois principaux partenaires scientifiques en Israël, débouchera sur de belles réussites », a-t-il déclaré.

Ce laboratoire est une extension du LIA NaBi (Nano-Bio Science), qui était effectif depuis 2008 entre six laboratoires du CNRS et l’Institut Weizmann des Sciences, ayant conduit à 30 co-publications et au dépôt d’un brevet.

Photo 3. Signature de l'accord pour le LIA ImagiNano De gauche à droite : Re’em Sari, Vice-président Recherche et Développement de l'Université hébraïque de Jérusalem ; Alain Schuhl, Directeur général délégué à la science du CNRS ; Hélène Le Gal, Ambassadrice de France en Israël ; Michal Neeman, Vice-présidente de l’Institut Weizmann ; Ranaan Rein, Vice-président de l’Université de Tel Aviv (crédits photo : Ambassade de France en Israël / Elodie Sauvage)

Photo 3. Signature de l’accord pour le LIA ImagiNano
De gauche à droite : Re’em Sari, Vice-président Recherche et Développement de l’Université hébraïque de Jérusalem ; Alain Schuhl, Directeur général délégué à la science du CNRS ; Hélène Le Gal, Ambassadrice de France en Israël ; Michal Neeman, Vice-présidente de l’Institut Weizmann ; Ranaan Rein, Vice-président de l’Université de Tel Aviv (crédits photo : Ambassade de France en Israël / Elodie Sauvage)

Des chercheurs français et israéliens ont assisté aux deux cérémonies de signature. Ils étaient rassemblés à l’occasion d’une conférence sur la physique des lasers, organisée dans le cadre de la Saison croisée France-Israël à l’Institut Weizmann des Sciences, en partenariat avec l’Ecole polytechnique, le CNRS et l’ENSTA ParisTech. La conférence se tenait à l’initiative de Victor Malka, également instigateur de l’accord entre le LOA et l’Institut Weizmann des Sciences.

Photo 4. Des chercheurs français et israéliens lors des cérémonies de signature, dont Victor Malka (au premier plan, deuxième en partant de la gauche) (crédits photo : Ambassade de France en Israël / Elodie Sauvage)

Photo 4. Des chercheurs français et israéliens lors des cérémonies de signature, dont Victor Malka (au premier plan, deuxième en partant de la gauche) (crédits photo : Ambassade de France en Israël / Elodie Sauvage)

En outre, une importante délégation de six représentants du CNRS était pour l’occasion en visite en Israël et a mis ce déplacement à profit pour rencontrer les responsables des principales universités partenaires du CNRS et du Centre de recherche français à Jérusalem (CRFJ). Le CNRS dispose en effet de forts liens scientifiques avec Israël, dans tous les domaines scientifiques. M. Schuhl indique que « 600 chercheurs du CNRS ont effectué une visite en Israël en 2017, en particulier dans les domaines des humanités, de la physique et de la biologie ». En outre, le CNRS, dispose de 3 LIA en Israël, dont FILOFOCS dans le domaine de l’informatique fondamentale, qui sera transformé cette année en Unité Mixte Internationale* (UMI), première structure de ce type entre la France et Israël.

Encadré. Présentation du CNRS

Le CNRS, créé en 1939, est un organisme public de recherche pluridisciplinaire, placé sous la tutelle du ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation (MESRI). Cette institution de recherche fait partie des plus importantes au monde. Elle est dotée annuellement de 3,3 milliards d’euros de budget, emploie 33 000 personnes et dispose de 1 144 laboratoires de recherche en France et à l’étranger.

Photo 5. Alain Schuhl, Directeur général délégué à la science du CNRS, et Hélène Le Gal, Ambassadrice de France en Israël (crédits photo : Ambassade de France en Israël / Elodie Sauvage)

Photo 5. Alain Schuhl, Directeur général délégué à la science du CNRS, et Hélène Le Gal, Ambassadrice de France en Israël (crédits photo : Ambassade de France en Israël / Elodie Sauvage)

*Lexique :

  • Laboratoire International Associé (LIA) : « laboratoire sans murs » qui associe pour 4 ans un (ou plusieurs) laboratoire(s) français et d’un autre pays autour d’un projet défini conjointement. Ces laboratoires mettent en commun des ressources humaines et matérielles pour réaliser le projet ;
  • Unité Mixte Internationale (UMI) : laboratoire regroupant des chercheurs, des étudiants, des post-docs, des techniciens affectés par une institution française au sein d’une (ou plusieurs) institution(s) partenaire(s) étrangère(s).

Rédaction : Etienne Charbit