Le 24 novembre étaient réunis à Tel Aviv les 3 binômes franco-israéliens lauréats du programme Maïmonide – projets financés par les gouvernements des deux pays.

Depuis le début de leurs recherches, il y a deux ans, le «Cloud Computing», système d’accès et de partage de ressources informatiques, a continué à être développé et promu par de grands acteurs de l’informatique comme IBM, Microsoft, ou Google. Il est aujourd’hui devenu omniprésent.

David Harari, le co-président du Haut-Conseil franco-israélien pour la science et la technologie, ouvre le brainstorming devant les chercheurs et les représentants d’entreprises. © Alexandre Superville

David Harari, le co-président du Haut-Conseil franco-israélien pour la science et la technologie, ouvre le brainstorming devant les chercheurs et les représentants d’entreprises.
© Alexandre Superville

Ainsi, quelles synergies pourraient sortir d’une rencontre de ces chercheurs et théoriciens franco-israéliens, avec l’environnement riche et foisonnant du secteur privé Tel-Avivien ? C’est ce que nous avons voulu tester : les binômes lauréats et des représentants d’entreprises variées – de Google jusqu’à des Start’ups locales – ont été réunis dans l’auditorium de l’Institut Français par le service de coopération scientifique et universitaire, le service économique et Business France. Un évènement «French Tech».

Présentations scientifiques, « pitches » des entreprises, et réception de networking sur la terrasse de l’Institut Français auront pu – nous l’espérons – faire se nouer de nouveaux contacts annonciateurs de travaux collaboratifs.