imqge web

Dans le cadre de la future présidence française de la COP21

(21ème conférence des parties à la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques) qui se tiendra à Paris du 30 novembre au 11 décembre 2015,

L’Ambassade de France et l’Institut Français d’Israël sont heureux de vous convier à :

 

Une soirée projection et débat en présence du Ministre israélien de l’Environnement,

Avi Gabbay et de S.E l’Ambassadeur de France, Patrick Maisonnave

“La Glace et le Ciel”

Un film documentaire de Luc Jacquet

Dimanche 22 novembre à 17h45 à la Cinémathèque de Tel Aviv

 

Cette soirée s’articulera autour de deux séquences :

1/ La projection du film La Glace et le Ciel, documentaire de Luc Jacquet sur le travail de Claude Lorius, glaciologue, qui a été un des premiers scientifiques à alerter sur les dangers du réchauffement climatique.

En savoir plus 

“La glace et le ciel” – Bande-annonce Officielle :

YouTube Preview Image

 

2/ Débat : « Alerte sur le climat – enjeux et modalités d’action »

Le débat proposé dans le prolongement de la projection se penchera sur cette difficulté à entendre l’alerte et sur nos capacités d’action, individuelles et collectives 

face au changement climatique.

- Pourquoi y-a-t-il un fossé entre les connaissances sur l’état de la planète et notre capacité à en prendre la véritable mesure et à mettre en œuvre les actions nécessaires pour éviter la catastrophe annoncée par les scientifiques ?

- Sommes-nous capables de faire preuve de responsabilité et d’œuvrer à la préservation de notre environnement pour les générations futures ? Quel niveau d’action ? International ? Etatique ? Local ? Individuel ?

Autant de questions qui seront abordées avec :

Avirama Golan, modératrice du débat. Directrice du Centre d’urbanisme et de culture méditerranéenne, Bat Yam.

Cynthia Fleury, philosophe et psychanalyste,

Itzhak Shnell, professeur au département de géographie et d’environnement de l’Université de Tel Aviv

Orli Ronen, responsable du Laboratoire d’innovation urbaine et du développement durable de l’Université de Tel Aviv.

Remerciements à :

Pini Schatz (Cinémathèque de Tel Aviv), Yaron Kaftori (Lev films),

Richard Grandpierre (Eskwad), Esther Devos (Wild Bunch)