Boris Cyrulnik, la transmission du trauma ou le murmure des fantômes.

IMG_3640-1

Le 25 janvier, l’Université de Tel-Aviv a accueilli plus de 400 spectateurs venus assister à la conférence du célèbre psychiatre Boris Cyrulnik sur la transmission du traumatisme « Le murmure des fantômes », co-organisée par l’Institut français d’Israël et l’Association des Amis Francophones de l’Université de Tel-Aviv.

Après une brève introduction par le Pr. Ruth Amossy, marraine de l’association, et M. Sebastien Linden, attaché de coopération scientifique et universitaire de l’ambassade de France en Israël, M. Cyrulnik a développé sa thèse : « Ce n’est pas le trauma qui se transmet, mais la manière d’y réagir. » introduit-il. Observations, expériences, science et arguments historiques à l’appui, Boris Cyrulnik a passionné son auditoire avec conviction et esprit.

IMG_3620-1IMG_3630-1

Les enfants ressentent le traumatisme de leur(s) parent(s) dès le plus jeune âge, dès la grossesse même. Ils ont le « pif », pour repérer un bafouillement, ressentir un silence, se heurter à un déni. Ils y réagissent, et chercheront en grandissant un facteur de résilience. Le mécanisme s’observe pour tout traumatisme, les génocides comme la maladie, la perte d’un proche, ou la précarité. A l’appui l’exemple de Georges Perec, écrivain orphelin de la guerre et de la shoah, son déni et sa résilience par son œuvre littéraire. En faisant taire les traumatisés et leurs héritiers, le négationnisme est ainsi aussi coupable que le génocide, à l’image de l’assassin dissimulant son crime.

IMG_3649-1Photos : © Alex J. Summertown

Un événement a proposer

Pourquoi ?
Afin de renforcer les liens entre la France et Israël, le service de Coopération Scientifique et Universitaire peut soutenir des événements binationaux (colloques, débats, expositions, etc.) dans tous les domaines scientifiques : mathématiques, histoire, physique, psychologie, médecine, ingénierie, etc.
Comment ?
Ce soutien peut être financier, dans la limite de 3 000 € par projet. Il peut également prendre la forme d’une aide à l’organisation, d’un patronage (utilisation du nom et du logo de l’Ambassade de France et de l’Institut français d’Israël), d’un cocktail en l’honneur des participants ou encore d’une participation à l’effort de communication.
Contact
Pour soumettre un projet d’événement, envoyer un e-mail à d.lebowitz@ambfr-il.org

Nos missions

L’action du service de Coopération Scientifique et Universitaire de l’Ambassade de France en Israël vise à promouvoir et stimuler les échanges de savoirs et de compétences entre la France et Israël.

Cette action est concentrée sur trois axes :

  • Le soutien à la coopération scientifique, notamment via le financement de projets de recherche communs ou l’octroi de bourses à de jeunes chercheurs et étudiants des deux pays ;
  • La centralisation et la circulation de l’information scientifique et universitaire des deux pays, à travers le site de l’IFI, les Bulletins de Veille Scientifique et Technologique, le semestriel électronique Daguesh Science ;
  • L’organisation d’événements (colloques, conférences, débats, projections, etc.) et la venue de délégations françaises en Israël.

Interview de Jacques Baudier, ancien Attaché scientifique de l’Ambassade de France (2012-2015), sur le plateau d’I24 News

YouTube Preview Image