Les bourses Chateaubriand

Les bourses Chateaubriand 2020 – 2021

Pour qui ?
Les bourses Chateaubriand s’adressent à des étudiants et des chercheurs israéliens afin de faire des études ou des recherches en France.
Les études ou les recherches seront effectuées dans un établissement français – laboratoire, public ou privé, université ou école d’ingénieurs.- -

Conditions d’attribution
Etre de nationalité israélienne, les binationaux (franco-israéliens) ne sont pas éligibles à candidater
Toutes les disciplines sont éligibles : Sciences exactes, sciences de la vie, médecine, sciences humaines et sociales, arts.
– Etre admis dans une université française, à une école doctorale, OU avoir été invité dans une université, un laboratoire ou un centre de recherche français
Age :
Age limite à la date de départ en France le 1 septembre 2020
Master – 30 ans maximum
Doctorant – 35 ans maximum
Chercheur – 40 ans maximum

- Origine du diplôme :
Pour les bourses d’études :
– Pour les étudiants en Master, le candidat doit avoir un B.A. israélien
– Pour le étudiants doctorants, le candidat doit avoir un Master israélien.
Pour les bourses de recherche :
– Pour les chercheurs doctorants, le candidat doit être inscrit dans une Université israélienne.
– Pour les autres chercheurs, aucune condition d’origine du diplôme n’est éxigée.

Montant

Le montant de la bourse est de :
- 700 € par mois pour un étudiant en Master ou en doctorat – pour une période complète de 12 mois
- 1704 € par mois pour des doctorants et des chercheurs israéliens affiliés à un centre de recherche en Israël et titulaires d’un doctorat de moins de 5 ans. Ces boursiers partiront en France pour une période de 4 à 6 mois.
- 2055 € par mois pour des chercheurs israéliens, affiliés à un centre de recherche en Israël et titulaires d’un doctorat de plus de 5 ans. Ces boursiers partiront en France pour une période de 4 à 6 mois.

Autres avantages

Les étudiants et les chercheurs sélectionnés  bénéficient d’une assurance santé fournie par Campus France et des avantages accordés aux étudiants français (restaurants universitaires, etc.). 

Durée

Durée de la bourse :
Pour les BOURSES d’ETUDES DIPLOMANTES (MASTER et DOCTORAT)
1 an pour des étudiants inscrits dans une université française ou dans un établissement d’études supérieures français et renouvelable selon le niveau d’études.
• Pour les Masters, renouvelable pour 1 an supplémentaire .
• Pour les Doctorants, renouvelable pour 2 ans supplémentaires.

La bourse d’études sera octroyée du 1 septembre 2020 au 31 août 2021, avec la possibilité de demander une prolongation avant le 30 juin 2021.

Pour les BOURSES de STAGE de RECHERCHE – SEJOUR SCIENTIFIQUE de HAUT NIVEAU
Bourses de stage de 4 à 6 mois, non renouvelables et non fractionnables.
Le départ en France aura lieu au plus tôt le 1 septembre 2020 et au plus tard le 31 décembre 2020.
Le retour en Israël aura lieu au plus tard le 30 juin 2021.

Contact

Pour plus d’informations sur les bourses Chateaubriand, envoyez un e-mail à contact@ambfr-il.org.

Critères de sélection :

  • Excellence du parcours du candidat

  • Qualité scientifique du projet

  • Qualité scientifique de l’équipe d’accueil

  • Interêt du projet pour la coopération scientifique franco-israélienne sur le long terme

Candidater 

Toutes les informations relatives à des bourses sont accessibles sur la plateforme en ligne: http://www.france-israel-fellows.com/

La date pour candidater aux bourses Chateaubriand 2020 – 2021 sera transmise ultérieurement. 

 

 

Retours sur le Cloud Computing Brainstorming à l’Institut Français

Le 24 novembre étaient réunis à Tel Aviv les 3 binômes franco-israéliens lauréats du programme Maïmonide – projets financés par les gouvernements des deux pays.

Depuis le début de leurs recherches, il y a deux ans, le «Cloud Computing», système d’accès et de partage de ressources informatiques, a continué à être développé et promu par de grands acteurs de l’informatique comme IBM, Microsoft, ou Google. Il est aujourd’hui devenu omniprésent.

David Harari, le co-président du Haut-Conseil franco-israélien pour la science et la technologie, ouvre le brainstorming devant les chercheurs et les représentants d’entreprises. © Alexandre Superville

David Harari, le co-président du Haut-Conseil franco-israélien pour la science et la technologie, ouvre le brainstorming devant les chercheurs et les représentants d’entreprises.
© Alexandre Superville

Ainsi, quelles synergies pourraient sortir d’une rencontre de ces chercheurs et théoriciens franco-israéliens, avec l’environnement riche et foisonnant du secteur privé Tel-Avivien ? C’est ce que nous avons voulu tester : les binômes lauréats et des représentants d’entreprises variées – de Google jusqu’à des Start’ups locales – ont été réunis dans l’auditorium de l’Institut Français par le service de coopération scientifique et universitaire, le service économique et Business France. Un évènement «French Tech».

Présentations scientifiques, « pitches » des entreprises, et réception de networking sur la terrasse de l’Institut Français auront pu – nous l’espérons – faire se nouer de nouveaux contacts annonciateurs de travaux collaboratifs.

Volontariat international

L’ambassade de France en Israël recrute des doctorants ou post-doctorants

Vous avez moins de 29 ans, êtes de nationalité française ou européenne et souhaitez réaliser un doctorat, une mobilité doctorale ou un post-doctorat dans une université ou un laboratoire israélien ? Le programme de Volontariat international (VI) chercheur est fait pour vous !

English version available here.

Aucun poste n’est actuellement à pourvoir. Un nouvel appel à candidatures devrait être ouvert en décembre 2019.

Le programme de VI chercheur

Il s’agit d’un programme permettant à de jeunes chercheurs français ou européens de moins de 29 ans de conduire des recherches dans une université ou un institut de recherche israélien dans le cadre de leur doctorat ou post-doctorat en sciences (sciences exactes ou sciences humaines et sociales), pour une durée d’1 an renouvelable une fois. De plus, les jeunes chercheurs font partie intégrante de l’équipe du Service de coopération scientifique et universitaire de l’ambassade de France en Israël et, à ce titre, devront dédier une partie de leur temps (3 jours/mois) aux activités du service (veille scientifique, rédaction d’articles ou de rapports sur des sujets liés à la science en Israël, café des sciences, participation à divers évènements de l’ambassade de France, etc.).

Le statut de VI chercheur

Au cours de leurs contrats, les VI chercheurs sont sous la responsabilité :

  • du laboratoire d’accueil israélien dans lequel ils effectuent leur recherche. Ils sont par conséquent soumis aux règles régissant le fonctionnement des doctorants ou post-doctorants de leur université d’accueil ;
  • du ministère de l’Europe et des Affaires étrangères, représenté par l’ambassade de France en Israël.

 Conditions d’éligibilité

  • avoir été accepté dans une université ou un institut de recherche israélien ;
  • être inscrit sur Civiweb (attention, l’inscription sur Civiweb n’est possible que jusqu’au dernier jour de vos 27 ans. Si vous avez 28 ans ou plus et que vous n’êtes pas encore inscrit sur Civiweb, vous n’êtes pas éligible au poste de VI chercheur) ;
  • avoir moins de 29 ans (attention, votre affectation en poste de VI chercheur doit se faire avant le dernier jour de vos 28 ans. Au-delà de cet âge, vous n’êtes plus éligible au poste de VI Chercheur) ;
  • être de nationalité française ou européenne ;
  • parler couramment français et anglais.

Critères de sélection et évaluation du dossier

  • excellence scientifique du candidat et du projet de recherche. L’évaluation scientifique du dossier de candidature est conduite par un expert externe à l’ambassade de France en Israël ;
  • intérêt pour la coopération scientifique franco-israélienne et les actions du Service de coopération scientifique et universitaire, avec lequel un entretien est prévu ;
  • très bonnes qualités rédactionnelles en français.

Indemnités

  • environ 2 300 € par mois (indemnité variable en fonction de la ville d’affectation) : environ 1 500 € du ministère de l’Europe et des Affaires étrangères et 800 € de l’université ou de l’institut de recherche israélien ;
  • le chercheur sélectionné bénéficie d’un billet d’avion aller/retour entre la France et Israël, du transport de 150 kg de bagages et d’une assurance santé internationale.

Durée

Le Volontariat International dure un an. Il peut être renouvelé une fois pour une période de 1 à 12 mois maximum (sous réserve de l’accord du laboratoire d’accueil et du ministère de l’Europe et des Affaires étrangères).

Pour candidater

  • inscrivez-vous sur le site civiweb.com et consultez l’offre sous le n° VIA 127157 ;
  • faites remplir par votre futur responsable de recherche en Israël un formulaire à télécharger : ICI ou à demander à vichercheur@ambfr-il.org ;
  • envoyer le tout à vichercheur@ambfr-il.org, accompagné :
    • d’un CV ;
    • d’une lettre de motivation ;
    • d’au moins une lettre de recommandation.
    • d’un scan d’une pièce d’identité française ou européenne.
      Tous les documents doivent être rédigés en anglais.

Rapports d’Ambassade

Qu’est-ce que c’est ?Rédigés par les Volontaires internationaux chercheurs et par les membres du service de Coopération Scientifique et Universitaire, les rapports d’Ambassade fournissent un état des lieux détaillé d’un domaine scientifique ou technologique d’actualité en Israël (le traitement de l’eau, les cellules photovoltaïques, etc.).

Les rapports d’Ambassade sont rédigés en français.

Comment se les procurer ?Pour télécharger les rapports d’Ambassade, c’est ici.

Un événement a proposer

Pourquoi ?
Afin de renforcer les liens entre la France et Israël, le service de Coopération Scientifique et Universitaire peut soutenir des événements binationaux organisés en Israël (colloques, débats, expositions, etc.) dans tous les domaines : mathématiques, histoire, physique, psychologie, médecine, ingénierie, etc.
Comment ?
Ce soutien peut être financier (1 ou 2 billet(s) d’avion aller/retour) ou prendre la forme d’une aide à l’organisation, d’un patronage (utilisation du nom et du logo de l’Ambassade de France et de l’Institut français d’Israël), d’un cocktail en l’honneur des participants ou encore d’une participation à l’effort de communication.
Contact
Pour soumettre un projet d’événement, envoyer un e-mail à e.charbit@ambfr-il.org

 

La newsletter du service de coopération scientifique et universitaire

Véritable magazine de la relation bilatérale France-Israël sur les sujets scientifiques et universitaires, cette newsletter en français et en hébreu rédigée par le service de Coopération Scientifique et Universitaire vous informera sur toutes les actualités du service et les principales actions de coopération entre les deux pays. Comprenant des comptes-rendus d’événements, les enjeux et suivis des rencontres bilatérales ayant lieu en Israël et des dossiers complets sur des thèmes d’actualité (les nanosciences, les énergies renouvelables, etc.), la newsletter du service de coopération scientifique et universitaire est diffusée tous les mois.

Comment la recevoir ? Envoyez un e-mail à newsletter-scientifique@ambfr-il.org.

 

Mentions légales

Directeur de la publication : M. Sébastien Linden, Attaché de coopération scientifique et universitaire

Rédacteur en chef : Juliette Chauveau, VI Chargée de mission universitaire Campus France

Les financements ponctuels

Pourquoi ?
Afin de renforcer les liens entre la France et Israël, le service de Coopération Scientifique et Universitaire peut soutenir des événements binationaux organisés en Israël (colloques, débats, expositions, etc.) dans tous les domaines : mathématiques, histoire, physique, psychologie, médecine, ingénierie, etc.

Comment ?
Ce soutien peut être financier (1 ou 2 billet(s) d’avion aller/retour) ou prendre la forme d’une aide à l’organisation, d’un patronage (utilisation du nom et du logo de l’Ambassade de France et de l’Institut français d’Israël), d’un cocktail en l’honneur des participants ou encore d’une participation à l’effort de communication.

Contact
Pour soumettre un projet d’événement, envoyer un e-mail à e.charbit@ambfr-il.org.

Les délégations

Campus, laboratoires, start-up, valorisation et transfert de technologies…
Le service de Coopération Scientifique et Universitaire accompagne les délégations françaises (d’industriels, de chercheurs, d’universitaires ou d’étudiants) à la découverte des atouts scientifiques et technologiques israéliens.

La dernière délégation
Venue de l’INRA et du CIRAD en Israël
Du 15 au 17 mars 2013

©INRA

En parallèle du colloque franco-israélien “Climate change constraints on Agriculture”, une large délégation de l’Institut national de la recherche en agriculture, l’INRA, menée par le président de l’institution, François Houllier, et du Centre de recherche agronomique pour le développement, le CIRAD, s’est rendue pour la première fois en Israël.

La délégation a rencontré de nombreuses personnalités scientifiques et politiques afin d’exploiter pleinement le potentiel de collaboration entre les deux pays. Les discussions avec Yaïr Shamir, Ministre de l’Agriculture et du Développement rural, Yaakov Perry, Ministre de la Science, de la Technologie et de l’Espace et Avi Perl, Chief Scientist du Ministère de l’Agriculture ont permis d’entrevoir le large éventail d’intérêts partagés par la France et Israël qui pourraient donner lieu à des collaborations effectives autour de la gestion de l’eau, de l’irrigation ou du génie génétique.

Par ailleurs, François Houllier a annoncé lors de la session d’ouverture du colloque “Climate change constraints on Agriculture” que l’INRA, le CIRAD et les ministères israéliens envisagent le développement d’accords bipartites entre Israël et la France dans des secteurs liés au changement climatique et à la sécurité alimentaire.

Contact
Pour plus d’informations ou pour soumettre un projet de délégation, envoyez un e-mail à science@ambfr-il.org.

Le Bulletin de veille scientifique et technologique

Qu’est-ce que c’est ?
Le Bulletin de veille scientifique et technologique (BVST) traite de tous les sujets (découvertes, inventions, nominations, partenariats, etc.) ayant trait à la vie scientifique et technologique israélienne.

Consultez le dernier bulletin de veille : ICI

Le BVST est rédigé par les Volontaires internationaux chercheurs et par l’équipe du service de Coopération Scientifique et Universitaire. Il est publié par le Ministère de l’Europe et des Affaires Etrangères (MEAE).

Comment se le procurer ?
Pour s’abonner gratuitement au Bulletin de veille scientifique et technologique, c’est ici, en bas à droite.